Quilles de 8

Quilles de huit : Carvalheiro et les Ruthénois vont-il encore le faire ?

  • Daniel Alaux, Rodez et l’Excellence ont rendez-vous aujourd’hui à Sévérac.
    Daniel Alaux, Rodez et l’Excellence ont rendez-vous aujourd’hui à Sévérac. Archives Jean-Louis Bories - Archives Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Championnat par équipes, 1re journée.  Alors que le championnat de l’Aveyron reprend aujourd’hui, c’est l’issue qui interroge déjà : la quadrette ruthénoise, titrée lors des trois dernières saisons, peut-elle passer la quatrième en Élite Excellence? Chez les féminines, le duo Bou-Boutonnet reconstitué va-t-il tout écraser?

C’est toujours le même cirque. Mais pas grand monde ne s’en lasse. Au contraire, cela fait son charme. Le championnat de l’Aveyron n’a pas encore ouvert ses portes que, déjà, la question qui turlupine le monde du quillou concerne la fin, l’issue, le titre ou les titres. Ce matin, la caravane du championnat de l’Aveyron se pose à nouveau et voilà que le résultat de la 8e et dernière journée, fin juin, interroge.

En Excellence, au plus haut niveau, chez les esthètes de la quille, la quadrette de Rodez-Yohan Carvalheiro, Daniel Alaux, Stéphane et Philippe Acquier-joue déjà gros, ce dimanche, à Sévérac-le-Château. La saison qui s’ouvre peut être celle d’un 4e titre consécutif. Et cela dit assez de l’enjeu. Mais le quatuor ruthénois n’est pas du genre à se mettre la pression. Ses deux derniers succès, toujours acquis lors de la finale sur son sable du Trauc au prix d’une remontée fantastique aux dépens de Lunel et Luc, le rappellent d’ailleurs brillamment.

zard (Luc) et Layrac (Lunel), principaux trouble-fête

Mais avant de penser à la fin, le début rappelle aussi que les compteurs sont remis à zéro. Et que les prétendants à la succession sont très nombreux: Izard (Luc), Layrac (Lunel), enrichi d’un 3e titre national l’été dernier, ou même Pagès (Sébazac), 12e départemental l’an passé, et Enjalbert (Magrin) font eux aussi figure d’aspirants crédibles.

Crédible, le duo Sophie Boutonnet-Géraldine Bou de Colombiès l’est indéniablement. Et sa reconstitution après un break maternel de la seconde pourrait bien faire des étincelles. Les trois titres départementaux consécutifs remportés entre 2011 et 2013 prouvent en tous les cas qu’il faudra s’en méfier. La Ligue et les Districts devraient évidemment fournir eux également leurs lots de suspense, de surprises et de gros coups avant les photos finales des podiums. C’est toujours comme ça: à peine le commencement, que l’issue interpelle déjà.

Centre Presse Aveyron
Réagir