Grand Rodez Ruthénois

La Poste délocalise le tri du courrier d'Onet près de Toulouse

  • Désormais, l’ancienne plateforme de tri sera ouverte au public.
    Désormais, l’ancienne plateforme de tri sera ouverte au public. Archives JAT - Archives JAT
Publié le / Modifié le S'abonner

Entreprise. Après plusieurs semaines marquées par des mouvements de grève des postiers de la Plateforme industrielle du courrier d’Onet, La Poste a finalement entériné son projet de restructuration.

En début de semaine, il en sera fini du tri industriel du courrier en Aveyron. Après plusieurs mois de manifestations, de discussions autour de la sauvegarde de la Plateforme industrielle du courrier (PIC) d’Onet-le-Château, les syndicats se sont résolus à accepter la proposition de la direction de La Poste.

Désormais, le courrier aveyronnais sera traité à la PIC de Castelnau-d’Estrétefonds, près de Toulouse, par laquelle transite désormais une grande partie du courrier de Midi-Pyrénées. Conformément à la volonté de La Poste de concentrer ses activités de tri postal sur un seul site en Midi-Pyrénées. Car l’Aveyron restait le dernier département de la région à posséder sa propre plateforme de tri.

«Ce changement d’activité a été très mal vécu par les salariés», témoigne René Saubes, responsable de la section syndicale CGT à la plateforme d’Onet-le-Château. Les syndicats ont manifesté durant plusieurs semaines devant le site pour faire infléchir la direction. En vain.

«Plus attractif, ouvert au public»

Malgré les propositions faites par la direction de La Poste de reclasser l’ensemble des salariés de la plateforme dans d’autres structures ou d’en maintenir une partie sur le site, vingt restent encore à reclasser. René Saubes estime «que c’est insuffisant. Nous n’avons tout simplement pas été écoutés. Pourtant nous avons fait des propositions pour diversifier notre activité». De son côté, la direction de La Poste explique avoir voulu rendre le site d’Onet-le-Château «plus attractif et surtout ouvert au public». Elle souhaite, entre autres, ouvrir un service d’imprimante 3D destiné aux entreprises. Elle assure surtout que ces changements «vont bénéficier aux entreprises avec une distribution plus réactive».

«Nous ne sommes pas contre la diversification et le progrès mais notre vrai métier, c’est d’être facteur. Nous étions l’un des meilleurs centres de tri de France en terme d’efficacité», soupire René Saubes. Aussi, La Poste souhaite muscler son offre en direction des entreprises par rapport à un secteur du courrier classique en difficulté. D’ailleurs, un peu partout en Aveyron, La Poste restructure ses centres de distribution, notamment à Villefranche-de-Rouergue ou encore à Decazeville-Aubin.

Pour l’heure, la direction de La Poste n’a pas décidé de l’avenir du site de Rodez, rue Jean-Ferrieu. Quoi qu’il en soit, le déménagement des facteurs de Rodez est prévu pour le 15 juin prochain.

Sur le même sujet
Réagir