Artisanat

Le pain «made in» Salles-Curan est de retour

  • La Pâtisserie des Lacs compte une activité supplémentaire depuis la semaine dernière : la boulangerie.
    La Pâtisserie des Lacs compte une activité supplémentaire depuis la semaine dernière : la boulangerie. GV / GV
  • Didier Julhan, le nouveau boulanger du village, prépare environ 300 pains par jour.
    Didier Julhan, le nouveau boulanger du village, prépare environ 300 pains par jour. GV / GV
Publié le / Modifié le S'abonner

Économie. La Pâtisserie des Lacs a investi dans un fournil et fait cuire son propre pain. Une première dans le village depuis 1998.

Christian Saquet va devoir changer la devanture de son magasin. La pancarte verte qui affiche «Pâtissier chocolatier» est désormais obsolète, puisque la Pâtisserie des Lacs compte une activité supplémentaire depuis la semaine dernière : la boulangerie. Une véritable révolution dans la commune, qui n’avait plus de boulanger depuis septembre 1998.

«Maintenant, on sait qu’il y aura toujours du pain»

Jusqu’à présent, le seul moyen d’acheter sa baguette à Salles-Curan était de se rendre dans les quelques boutiques du village qui font dépôt de pain, dont celle de Christian Saquet. «Le problème, c’est que quand ils avaient vendu toute leur livraison, c’était fini. Alors que maintenant, on sait qu’il y aura toujours du pain», apprécie Anne, une cliente venue tester les nouveautés.

«Il nous arrivait de manquer de pain l’été»

À l’heure où les commerces de proximité en milieu rural connaissent des difficultés, le retour d’un boulanger est accueilli comme une bonne nouvelle. «C’est inespéré !, se réjouit Jacques, un habitant du village. [CIT]Et surtout, c’est bien de voir un commerce prospérer à Salles-Curan.»

Le maire Maurice Combettes est tout aussi dithyrambique : «C’est formidable! Cette ouverture va redynamiser le village. Et puis il nous arrivait parfois de manquer de pain, notamment en saison estivale. Ce ne devrait plus être le cas.» Les habitudes pourraient changer pour les Sallecuranais, à l’image de Claire : «J’achète mon pain à Millau, où je travaille, car quand je rentre le soir il n’y a plus rien. Mais maintenant, je vais faire travailler l’artisan du village !»

250 000€ d’investissement

«Il y avait un manque, poursuit Christian Saquet. Quand j’ai repris la pâtisserie, en 2004, les gens me demandaient “est-ce que vous allez faire du pain?”». Mais faute de place, notamment, il lui était impossible de produire des baguettes ou des flûtes. Jusqu’à ce qu’il puisse, l’an dernier, installer un fournil dans un local attenant à la boutique. Un investissement qui se chiffre à environ 250 000€, selon le chef d’entreprise. Cette nouvelle activité a également impliqué l’arrivée d’un boulanger, Didier Julhan.

«C’est quelqu’un que je connais depuis 20 ans, explique Christian Saquet. On avait travaillé ensemble, dans une autre entreprise.» Pour l’instant, le nouvel arrivant prépare environ 300 pains par jour. Une quantité susceptible d’augmenter rapidement, d’autant plus que la Pâtisserie des Lacs fournit également l’épicerie Vival à Saint-Beauzély. «Les premiers retours sont positifs, sourit Christian Saquet. Il y a une marge de progression.» Et du pain sur la planche...

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

45000 €

Charmante maison de village en pierre, à remettre à votre goût. Idéal comme[...]

422 €

LOCATION APPARTEMENT SALLES CURAN SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée, salo[...]

613 €

LOCATION MAISON SALLE CURAN SANS FRAIS D AGENCE Une entrée avec placard, un[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir