Football

Football : à Onet, les pépites passent au grand format

  • Bastia-Bordeaux, une affiche qu’Onet verra à nouveau en juin grâce à la réforme.
    Bastia-Bordeaux, une affiche qu’Onet verra à nouveau en juin grâce à la réforme. Archives Jean-Louis Bories / Centre Presse Aveyron / Archives Jean-Louis Bories / Centre Presse Aveyron
Publié le / Modifié le S'abonner

Tournoi international u13 - 6e édition. Les 13 et 14 juin, la traditionnelle épreuve internationale se met au foot à 11 contre 11 sur grand terrain.

Selon l’adage, on ne change pas une formule qui gagne. Cela n’empêche pas d’évoluer. Onet-le-Château l’a bien compris à l’heure de reconduire son désormais fameux tournoi international U13. Ainsi, la manifestation castonétoise proposera, les 13 et 14 juin, une 6e édition différente. Fini le foot à 8 contre 8 sur demi-terrain, le tournoi cher à Frédéric Hantz a en effet choisi de passer au grand format.

Les « graines de stars » lyonnaises, bastiaises ou toulousaines nées entre 2001 et 2002 s’affronteront désormais comme les grands, c’est-à-dire sur un terrain traditionnel, par équipes de 11 joueurs (match entre 20 et 25 minutes). Cette nouveauté, dont il était déjà question l’an dernier, est en fait une nécessité, selon Éric Luban, coprésident de l’OCF en charge du sportif. "Si on voulait continuer d’attirer des clubs pros, il fallait passer à 11 contre 11. Tous les Européens jouent déjà de cette manière en U13, note-t-il. Il n’y a qu’en France que les instances freinent. Mais les clubs pros français, eux, préparent déjà le passage en U14 et au grand terrain."

En clair, sans réforme, plus d’OL, de Girondins de Bordeaux et autres. En termes techniques ou logistiques, cette « petite » révolution reste de surcroît minime. Ainsi, le samedi, les poules auront désormais lieu au stade Georges-vignes en plus de l’habituel Colombier. Quant au nombre de joueurs par équipes, il passe de 14 à 16.

Exit la sélection d’Aveyron, un « gros club » inédit attendu

Autant dire des broutilles en comparaison du plateau qu’est parvenu à réunir une fois de plus Onet-le-Château. Car si la sélection de l’Aveyron se retrouve de fait écartée, les instances dont elle dépend ne reconnaissant pas le foot à 11, les participants ont de quoi faire saliver. En plus des Bordelais, dont ce sera la 6e participation consécutive - un record -, les tenants du titre italiens de Cesena ou les Espagnols de Valladolid sont par exemple de retour.

Quant aux « petits nouveaux », là encore le standing est au rendez-vous : Rennes, dont le centre de formation était considéré comme le meilleur en France entre 2006 et 2011, mais aussi les Basques de la Real Sociedad, également réputés pour leurs équipes de jeunes, et les Portugais de Braga vivront leur baptême du feu lors de ce millésime 2015. Un dernier "gros club français ou étranger", souffle Éric Luban en gardant le suspense, devrait venir rapidement s’ajouter aux inédits. Voilà en tout cas une preuve de plus qu’une formule peut évoluer et rester gagnante.

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

112900 €

A vendre appartement T4 d'une superficie de 94 m2 environ, au 1er étage san[...]

405 €

DANS RESIDENCE RECENTE ET SECURISEE- AVEC PISCINE ET ESPACES VERTS- APT T2 [...]

186000 €

Appartement de type 6 en triplex d'environ 134 m² habitable, au premier niv[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir