Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF

  • Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF
    Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF DR
  • Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF
    Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF DR
  • Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF
    Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF DR
  • Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF
    Une campagne décalée pour alerter sur la situation des SDF DR
Publié le

Ils dorment tous les trois dans la rue, sur le trottoir ou sur une bouche de métro, mais leurs noms interpellent : Yves Sans Logement, Jean-Paul Galère et Christian Dehors sont les héros anonymes d'une campagne de communication de l'association Aurore pour rendre plus visible la situation des sans-abri.

L'affichage a débuté mardi soir dans Paris, mais les photos font déjà le "buzz" sur Twitter : elles montrent des sans-abri endormis, sur quelques cartons ou quelques sacs, bonnet ou capuche sur la tête qui masquent en partie leur visage. Quelques mots se détachent, utilisant la notoriété et la même identité visuelle que trois grands noms du luxe et de la haute couture : Yves Sans Logement, Jean-Paul Galère et Christian Dehors. Et juste en dessous, un message : "ayons l'élégance d'aider ceux qui n'ont rien".

"Attirer l'attention en créant la surprise"

L'association Aurore, qui vient en aide aux SDF, a choisi pour la première fois de communiquer auprès du grand public sur la situation des sans-abri. Le message ne cherche pas à culpabiliser, se défend-elle dans un communiqué. Elle veut seulement "attirer l'attention, en créant la surprise par le décalage ainsi obtenu, sur ceux qu'on ne voit plus, à force de les voir tous les jours, acceptant de fait, l'inacceptable : que des personnes puissent vivre dans la rue". Elle rappelle que la France compte plus de 140 000 sans-abri, dont 30 000 enfants, et la fermeture, depuis le 31 mars, de centaines de places d'hébergements hivernales, a remis à la rue "des milliers de personnes".

Pendant une dizaine de jours, 1 000 affiches vont ainsi être placardées dans les rues du centre, du nord et du nord-est de Paris, dans des lieux de passage, pour bénéficier "d'une puissante visibilité", explique l'association, qui a préféré l'"affichage libre" à des réseaux d'affichage plus traditionnels, en raison du coût, de "la symbolique de son côté éphémère" mais aussi de "la philosophie qu'il véhicule", la rue étant "le lieu de vie" des sans-abri.

Sur son site internet, l'association présente, en parallèle à l'affichage, les actions qu'elle met en place pour accompagner les SDF. Créée en 1871, Aurore héberge, soigne et accompagne chaque année près de 13 000 personnes en situation de précarité ou d'exclusion vers une insertion sociale et/ou professionnelle.

avec AFP
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?