Candice Peyrac va au Vietnam afin de « gagner en maturité »

  • La valise est presque prête pour une expérience professionnelle et personnelle.
    La valise est presque prête pour une expérience professionnelle et personnelle. José A. Torres
Publié le

Portrait. La jeune Laissagaise débute un stage de trois mois dans le cadre de sa 2e année du Bachelor EGC qu'elle suit à Rodez.

Candice Peyrac est dans les starting- blocks. C’est ce matin qu’elle rejoint Toulouse en voiture avant de prendre l’avion pour Hanoï avec une escale à Paris. Au terme de 26 heures de vol, elle retouchera terre demain à 6 heures. C’est là que débutera son stage de trois mois dans le cadre de sa 2e année du Bachelor EGC (école de gestion et de commerce) qu’elle suit à Rodez.

Si ses camarades de promotion ont choisi l’Australie, les USA, l’Irlande, l’Angleterre ou les Pays-Bas, cette jeune fille, qui habite près de Laissac et qui soufflera ses 21 bougies en septembre, n’a pas pointé par hasard sur une mappemonde son doigt sur le Vietnam.

« C’est un projet professionnel certes mais aussi personnel, qui me tient énormément à cœur, confirme-t-elle. J’en ai envie depuis longtemps ». Elle est née en effet à Saïgon et elle a été adoptée à l’âge d’un mois dans un orphelinat. Elle a déjà eu l’occasion d’y retourner voilà sept ans avec ses parents et sa petite sœur (adoptée elle en Colombie), et c’est justement lors de ce précédent voyage qu’elle a rencontré un guide de trekking qui l’a aidée à trouver son stage. C’est lui qui sera là demain à son arrivée pour l’orienter vers le grand hôtel privé situé en pleine campagne à 120 kilomètres d’Hanoï.

Cherchant « la polyvalence », elle y cumulera plusieurs missions durant deux mois et demi (elle aura quartier libre lors des deux dernières semaines) : animatrice, professeur d’anglais et de français pour le personnel. « Je veux vivre une expérience en totale immersion, souligne-t-elle, en croisant les doigts. J’ai envie de découvrir la culture et, même si je vais ressentir une certaine émotion, je n’ai pas de projet de recherche de mes origines. J’ai déjà visité l’orphelinat lors du séjour en famille ».

Puis à Madrid pour sa 3e année

Pour ce stage, Candice Peyrac a déboursé 935 euros pour le billet d’avion aller-retour et elle a reçu, comme tous les autres étudiants de l’EGC, une aide de 300 euros de la CCI. Sur place, elle ne sera pas payée mais, en contrepartie de ses missions à l’hôtel, elle sera nourrie, blanchie et logée. « Le budget pour ce stage au Vietnam est d’environ 1 000 euros, estime ainsi l’étudiante aveyronnaise. J’ai hâte et je mesure la grande chance que j’aie. Pour mon cursus, pour ma maturité aussi ».

Pour sa troisième année, Candice Peyrac a « un peu hésité » mais « ça y est, le choix est fait ». Elle pouvait opter, soit pour l’alternance, soit pour une voie initiale avec des stages « tremplin » en France ou à l’étranger. Elle a jeté son dévolu sur la seconde possibilité et, après avoir réfléchi à passer par la Toulouse business school (TBS a signé une convention de partenariat avec l’EGC) à Barcelone, elle prendra finalement la direction de la capitale pour un Erasmus+ à Madrid. « J’ai besoin de voyager sans cesse, je ne tiens pas en place et, après l’anglais, j’ai ainsi décidé de peaufiner mon espagnol », conclut-elle, à genou sur sa valise pour essayer enfin de la fermer.
 

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

34 €

PARKING 3 N-1[...]

340000 €

Au calme, venez découvrir cette maison de type 4 de 125 m² habitables.De pl[...]

271 €

Hall d'entrée, séjour avec coin cuisine (placards, frigo,plaques), salle de[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?