Causse Comtal : les élus valident l'extension du parc d’activités

  • Magali Bessaou et Jean-Michel Lalle, respectivement maires de Lioujas et Rodelle, ont annoncé l'extension du parc d'activités du Causse Comtal.
    Magali Bessaou et Jean-Michel Lalle, respectivement maires de Lioujas et Rodelle, ont annoncé l'extension du parc d'activités du Causse Comtal. Olivier Courtil
Publié le

Economie. Magali Bessaou et Jean-Michel Lalle, respectivement maires de Lioujas et de Rodelle, ont annoncé l'extension du parc d'activités du Causse Comtal pour un investissement s’élève à 950 000€.

«Il ne faut pas opposer développement économique et protection de l’environnement. On ne veut rien gâcher. Le Causse Comtal est un écrin, il faut y mettre dedans des bijoux. On fait de belles zones, exigeantes avec les entreprises mais qui en bénéficient en retour». Magali Bessaou et Jean-Michel Lalle, respectivement maires de Lioujas et de Rodelle, aussi président communautaire pour ce dernier, ont annoncé l’extension du parc d’activités porté par ladite communauté de communes. Une extension qui intervient après la polémique liée au projet d’installation d’un fabricant français d’équipements électriques haut de gamme auquel s’oppose le comité Causse Comtal.

Bientôt relié à Inforsud

Pour l’édile de Rodelle, cette extension du parc d’activités de Lioujas, dont l’investissement s’élève à 950 000€, s’avère un développement économique, source d’emplois pour le territoire. «Nous sommes un levier pour faciliter les entreprises à s’installer et nous avons la chance d’avoir cet emplacement». Sur les dix lots s’étendant sur 3,9 ha, six ont d’ailleurs déjà trouvé preneurs: informatique, automatisme agricole, négociant fruits légumes, chaudronnerie, etc.

«Ne pas raisonner à court terme»

«Il ne faut pas raisonner à court terme. Avec le barreau de Saint-Mayme, le parc reliera un jour Inforsud et le Crédit Agricole sur le Causse Comtal. Ce développement économique permet d’apporter de l’emploi pour nos jeunes et de développer aussi le social et les services comme les trois crèches à disposition», concluent les élus, rappelant que le canton gagne des habitants (près de 1500 sur Lioujas - La Loubière, 1100 à Rodelle, 3000 à Bozouls, 500 à Gabriac) en précisant que ce même territoire abrite quatre Espaces naturels sensibles (ENS), soit le canton qui en abrite le plus en Aveyron. 

O.C.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?