Economie

Un nouveau contrat de 40 millions de dollars pour Figeac Aéro

  • L'usine Figeac Aero à Figeac
    L'usine Figeac Aero à Figeac
Publié le / Modifié le S'abonner

Industrie. Le Groupe Figeac Aéro, partenaire de référence des grands industriels de l’aéronautique, a annonce mardi la signature d’un nouveau contrat de 40 millions de dollars.

L’équipementier lotois Figeac Aéro n’en finit plus de tutoyer les sommets de l’industrie aéronautique. La direction de l’entreprise, implantée sur la zone de l’Aiguille, a annoncé, hier matin, la signature d’un nouveau contrat avec Snecma (Safran) dans le cadre du programme Leap, un moteur de nouvelle génération pour les avions moyen-courriers.

Ce nouveau contrat «Long term Agreement» est valorisé à près de 40 millions de dollars. Cette nouvelle signature conforte la position du groupe Figeac Aéro, comme un des principaux partenaires industriels du programme impulsé par Safran.

Le contrat porte sur la production de pièces de moteurs destinées aux trois versions du moteur : Leap 1A pour Airbus, 1B pour Boeing et 1C pour l’avionneur chinois Cornac. Le Leap est produit par General Electric et Safran, au sein de leur entreprise commune CFM International.

L'une des usines les plus modernes d’Europe

Figeac Aéro avait déjà signé, en octobre dernier, un contrat historique de 500 millions de dollars, lié au programme Leap, pour lequel l’entreprise lotoise construit une nouvelle Usine du futur de 7500 m², l’une des plus modernes d’Europe, opérationnelle courant 2016. «Cette usine nous permettra d’accompagner notre partenaire face aux très fortes cadences de production des prochaines années», a précisé le PDG de Figeac Aéro, Jean-Claude Maillard, évoquant une nouvelle étape dans l’objectif avoué d’atteindre un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros, à l’horizon 2018.

Pour mémoire, rappelons que deux entreprises aveyronnaises du Bassin decazevillois, MTI à Decazeville, et Usicap, à Boisse-Penchot, sont filiales de Figeac Aéro. Deux entreprises qui sont également engagées dans une phase de développement.

J.B.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir