Rodez : prison ferme pour le complice d'un violent car-jacking

  • Les faits d'une extrême violence ont été jugés par le tribunal de l'Aveyron.
    Les faits d'une extrême violence ont été jugés par le tribunal de l'Aveyron. CP
Publié le

Tribunal. Rare en Aveyron, ce fait divers a été perpétré à Rodez le 31 décembre 2013. Ce soir là, la victime, une jeune femme, avait été rouée de coups. 

Mercredi, les juges du tribunal de grande instance de Rodez n’ont pas été insensibles à la détresse de cette jeune femme venue livrer, avec beaucoup de courage, face à l’un de ses agresseurs présumés, le récit de sa mésaventure. Une sombre histoire de car-jacking (vol de voiture avec violence) survenue le soir du 31 décembre 2013, en plein centre-ville de Rodez. Une agression d’une violence inouïe qui n’aura duré que quelques minutes.

«Je n’aurais jamais imaginé que de tels actes puissent se produire ici»

Et 17 mois plus tard, si les bleus et les contusions ne sont plus qu’un lointain et douloureux souvenir, les stigmates psychologiques sont toujours présents et continuent d’influer quotidiennement sur la vie de la jeune victime qui a perdu son emploi et est désormais suivie pour des troubles d’ordre psychologique. «Je n’aurais jamais imaginé que de tels actes puissent se produire ici», déclare même le substitut du procureur Antoine Wolff visiblement révolté par ce fait divers «gratuit et lâche». Et peut-être encore davantage par la posture «désinvolte» et les déclarations «mensongères» de S.D, l’un des auteurs présumés de l’agression présent à l’audience.

Un complice mineur au moment des faits

Pour mémoire, son complice, mineur au moment des faits, a déjà été jugé par le juge du tribunal des mineurs. Déjà connu défavorablement par la justice, ce dernier qui a reconnu l’agression et le vol du véhicule dans cette même affaire a été condamné à une peine de 24 mois de prison dont 18 mois de sursis. Hier, en revanche, son complice présumé niait toute participation. «Je traversais la route et lorsque j’ai vu ce qui se passait (une de ses connaissances qui fracassait à coup de pied la victime coincée derrière son volant, NDLR) je n’en revenais pas. Je me croyais dans un film», déclare-t-il maladroitement.

«Je pensais qu’il allait me demander un renseignement alors je me suis arrêté et j’ai ouvert ma vitre»

Pour la jeune femme et pour la justice, si S.D était posté immobile devant le véhicule, c’était plutôt «pour empêcher la victime de passer la première et d’échapper à ses agresseurs.» «Ils ont traversé alors que j’arrivais avec mes deux passagères - la victime était surveillante de nuit dans un collège ruthénois au moment des faits - S.D s’est mis devant le capot pendant que son complice venait vers moi. Je pensais qu’il allait me demander un renseignement alors je me suis arrêté et j’ai ouvert ma vitre», relate-t-elle. La suite on la connaît. Le mineur a ouvert la porte et une pluie de coups s’est abattue sur la conductrice.

«C’était comme dans un film»

Terrifiées, les deux collégiennes passagères ont pris la fuite. La victime est extirpée du véhicule à coups de pied. Le jeune homme prend le volant rejoint par S.D qui s’assoit sur le siège passager avant que le véhicule ne redémarre. «Pourquoi n’êtes-vous pas intervenu et surtout pourquoi êtes-vous monté dans le véhicule», demande alors le juge Jean-Marc Anselmi.

«C’était comme dans un film», se borne à répéter S.D. Qualifiant cet acte de «délinquance grave», le substitut du procureur Wolff requiert un an de prison ferme avec mandat de dépôt. Émilie Saules, l’avocat de la défense a beau plaider «la constance dans ses déclarations. Son casier judiciaire vierge ou encore la peur de son complice», SD est finalement condamné à 6 mois de prison ferme sans mandat de dépôt.

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

75000 €

Dans une copropriété entretenue et sécurisé, venez découvrir cet appartemen[...]

129000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez, R[...]

451 €

Une entrée avec placard, un séjour avec loggia, kitchenette (éléments, hott[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?