Le meurtrier présumé d’Aude devant le tribunal

  • Le meurtrier présumé d’Aude devant le tribunal
    Le meurtrier présumé d’Aude devant le tribunal
Publié le

Justice. Meurtrier présumé d'Aude, jeune millavoise de 14 ans, en décembre 2013, Thomas Gavalda a été entendu mardi par le tribunal de Rodez. 

Arrivé mardi sous bonne escorte au palais de justice de Rodez, Thomas Gavalda devait s’expliquer sur des faits survenus à Millau fin juillet et mi-octobre 2013. Soit quelques semaines avant la mort d’Aude Rouvelet, une adolescente de 14 ans.

Le jeune homme de 28 ans, souffrant d’importants troubles mentaux, est, en effet, le principal suspect dans cette affaire : le soir du 6 décembre 2013, il s’était rendu au domicile de cette Millavoise et l’aurait tuée de 25 coups de couteaux.

Mais devant le tribunal correctionnel de Rodez, lors d’une audience à juge unique présidée par Hervé Olivier, ce sont des faits de menaces avec arme et de vol dont il était question. Un dossier abordé en début de matinée qui, d’emblée, a suscité l’intervention de MChristophe Bringer, l’avocat de Thomas Gavalda.

Problèmes psychiatriques 

«Les faits se situent dans l’année, voire à quelques semaines de ceux qui lui ont valu de faire l’objet d’une instruction criminelle, au terme de laquelle il sera certainement déclaré irresponsable», a-t-il plaidé. Cela, en faisant le lien avec la comparution de son client, jeudi dernier, devant la cour d’appel de Montpellier, lors d’une audience d’irresponsabilité pénale.

Alors que la juridiction montpelliéraine doit rendre sa décision le 10 juin, l’avocat millavois, invoquant une «difficulté identique», à savoir les problèmes psychiatriques dont souffre le prévenu («hallucinations» et «schizophrénie»), a réclamé, en conséquence, une expertise psychiatrique de Thomas Gavalda. 

Alors que celui-ci se tenait debout et immobile derrière son conseil, Cherif Chabbi, substitut du procureur de la République, et Élian Gaudy, avocat de l’une des parties civiles, n’ont pas invoqué de difficulté liée à cette demande. Visiblement en accord avec les différentes parties, le tribunal correctionnel a ordonné, dans la foulée, l’expertise psychiatrique souhaitée et renvoyé les deux affaires pour lesquelles Thomas Gavalda était présent à l’audience du 27 octobre. Dans l’instant qui a suivi, son escorte l’a reconduit à l’Unité pour malades difficiles (UMD) d’Albi, où il est interné.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Millau

128000 €

Venez découvrir ce cabinet dentiste 4 pièces, qui peut être transformer en [...]

550 €

N768 - Appartement T3 avec garage, situé en rez-de-chaussée surélevé Réside[...]

305000 €

Située à moins de dix minutes de la ville de Millau et bénéficiant du calme[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?