Pour l’UFC-Que choisir, la «qualité» des TER déraille

  • La question de la qualité des trains express régionaux (TER) est un sujet épineux un peu partout en France.
    La question de la qualité des trains express régionaux (TER) est un sujet épineux un peu partout en France. JAT
  • Pour l’UFC-Que choisir,  la «qualité» des TER déraille Pour l’UFC-Que choisir,  la «qualité» des TER déraille
    Pour l’UFC-Que choisir, la «qualité» des TER déraille
  • Pour l’UFC-Que choisir,  la «qualité» des TER déraille Pour l’UFC-Que choisir,  la «qualité» des TER déraille
    Pour l’UFC-Que choisir, la «qualité» des TER déraille
Publié le , mis à jour

Consommation. L’UFC-Que Choisir a réalisé son enquête annuelle sur la qualité des trains express régionaux. Face à la «piètre qualité du réseau» selon elle, l’antenne de Rodez a décidé de lancer une pétition.

La question de la qualité des trains express régionaux (TER) est un sujet épineux un peu partout en France. En Midi-Pyrénées et en Aveyron en particulier. Les enquêteur de l’UFC Que-Choisir ont pu le mesurer ces derniers temps. Entre impossibilité d’avoir des chiffres et des statistiques sur le réseau départemental et menaces de faire intervenir les policiers si l’UFC présentait sa pétition aux voyageurs dans l’enceinte de la gare à Rodez, la sérénité n’est visiblement pas dans les baggages de la SNCF. C’est ce qui ressort notamment de l’enquête dévoilée hier par la délégation ruthénoise. 

«Il y a une opacité autour de la SNCF en Aveyron» confie Myriam. «Nous n’avons pu travailler qu’avec les chiffres de Midi-Pyrénées». Ce qui d’emblée pose des difficultés, dans la mesure où il paraît difficile de comparer la fréquentation des trains à la gare Matabiau de Toulouse et ceux de Rodez. Mais passons. En Midi-Pyrénées, les TER ont accueilli 553 millions de voyageurs-kilomètres. «Même à l’UFC Paris, ils ont eu du mal à comprendre ce calcul» rigole Myriam. On peut toutefois en déduire que c’est le nombre cumulé de kilomètres parcourus en TER par les voyageurs. «Ce qui place Midi-Pyrénées au 11e rang national en terme de fréquentation, avec une hausse de 49% depuis 2002.»

Pour l’UFC-Que choisir,  la «qualité» des TER déraille
Pour l’UFC-Que choisir, la «qualité» des TER déraille

Pas au rendez-vous

En revanche, côté ponctualité, les TER ne sont pas au rendez-vous. «Il est seulement de 88% en Midi-Pyrénées. Sachant qu’un train en retard de moins de 6 minutes n’est pas comptabilisé», précise-t-on. Ce qui classe Midi-Pyrénées parmi les derniers de la classe. Le mode de calcul des annulations de train fausse également les données selon l’UFC. «Un train déprogrammé avant 16 heures la veille de son départ n’est pas considéré comme annulé et sort des statistiques. Cela concerne 10% des TER!» On l’aura compris, pour l’UFC Que-Choisir«les TER sont de piètre qualité.»

Pour l’UFC-Que choisir,  la «qualité» des TER déraille
Pour l’UFC-Que choisir, la «qualité» des TER déraille

C’est la raison pour laquelle, à la veille des élections régionales, l’association de consommateurs souhaite que le sujet ne soit pas sous-traité. «Nous voulons des indicateurs de qualité fiables qui pourraient permettre de moduler les prix en cas de retards récurrents et un renforcement du bonus/malus perçu par la SNCF en fonction de la qualité». Sans attendre, elle a lancé une pétition (1). Pas forcément bien vue, on l’aura compris. «Et l’on garde un œil sur les menaces planant autour de la suppression du Rodez-Paris de nuit. On ne peut pas laisser faire cela».

PH.R.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?