Un whisky «made in» Aubrac

  • La commercialisation des premières bouteilles de whisky devrait se faire d’ici trois ans mais il s’agit d’un single malt destiné à vieillir de nombreuses années.
    La commercialisation des premières bouteilles de whisky devrait se faire d’ici trois ans mais il s’agit d’un single malt destiné à vieillir de nombreuses années. Repro CP / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Economie. Le compagnie «Twelve» regroupant douze associés autour de Christian Bec va s’installer rue du Couvent à Laguiole pour produire du whisky dans l’ancien presbytère. A la clé, cinq emplois.

L’Aveyron proposera bientôt un élixir de choix issu de ses propres terres avec la création de le compagnie «Twelve» regroupant douze associés, entrepreneurs chevronnés, et amateurs de… whiskies.

Cette entreprise, créée l’été dernier, a rapidement ciblé l’Aubrac comme territoire de prédilection pour l’installation de ce projet. Il est vrai que les paysages d’Aubrac ressemblent comme deux gouttes d’eau (et de whisky bientôt) aux Highlands écossais.

Le climat, la géologie mais aussi son eau et sa tourbe sont des matières premières indispensables à la production de produit haut de gamme. Pour cette raison, cette nouvelle société spécialisée dans le whisky haut de gamme a choisi de s’implanter à Laguiole, au cœur du quartier du Faubourg, rue du couvent, dans l’ancien presbytère.

Commercialisation en juin 2016

Un lieu qui n’est pas anodin en surfant sur l’attractivité touristique portée par l’image de l’Aubrac, contribuant ainsi à la décision des actionnaires dont le chef de file de ce projet est le Ruthénois Christian Bec, vice-président du groupe Nexeya à Toulouse -société spécialisée dans les technologies spatiales- et trésorier d'Aérospace Valley.

Accompagnée depuis plus d’un an par Aveyron Expansion et Midi-Pyrénées Expansion, Twelve vient de signer le compromis de vente. Ce projet intégrera une distillerie, avec un alambic d’une capacité de production de 120 litres d’équivalent alcool pur par jour. La société a choisi un matériel français, le meilleur alambic du marché. Un maître de chai, spécialiste du whisky, a été embauché.

La commercialisation des premières bouteilles de whisky devrait se faire d’ici trois ans mais il s’agit d’un single malt destiné à vieillir de nombreuses années (20, 30, 40 ans…) à l’intérieur de barriques de chêne, triées sur le volet parmi les plus grands crus nationaux. En revanche, un «New Spirit Pur malt» sera commercialisé dès juin 2016, date à laquelle il devrait être possible de visiter cette distillerie très haut de gamme. Ce projet pourrait rapidement employer cinq personnes sur le site de Laguiole qui sera amené à être complété par un site de stockage. 

O.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Laguiole

35250 €

Appartement au pied des pistes de la station de ski de Laguiole ! Ce logeme[...]

420 €

Bel appartement duplex dans Résidence au centre de Laguiole. Entrée, séjour[...]

86400 €

Idéal pour une résidence secondaire ou premier achat, charmante maison de v[...]

Toutes les annonces immobilières de Laguiole
Réagir