Quilles de 8

Quilles : jour de finale au Trauc

  • En Excellence, le titre ne devrait pas échapper aux Ruthénois.
    En Excellence, le titre ne devrait pas échapper aux Ruthénois. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Championnat départemental par équipes. Clap de fin aujourd’hui du championnat de l’Aveyron par équipes pour les catégories Élite sur les terrains du Trauc. Les équipes d’Excellence entreront en piste dès 14 h 30 et tout laisse à penser que Rodez conservera son titre. Il compte 36 et 50 quilles d’avance sur ses deux poursuivants, Magrin et Luc.

Depuis des années, les plus belles pages du championnat de l’Aveyron de quilles de huit s’écrivent lors de cette journée.

Celle de la finale sur les terrains du Trauc, à Rodez. C’est le grand jour. Celui qui regroupe tous les amoureux des quilles mais également celui qui peut vous faire chavirer dans un immense bonheur comme malheur. Plus que jamais, il peut tout se passer lors de ces trois ultimes parties de la saison.

Dans la catégorie reine, l’Excellence, le suspense n’est pourtant pas franchement à son comble. Personne ne voit comment Rodez (Acquier) pourrait laisser filer le titre sur ses terres après avoir caracolé en tête depuis la toute première manche !

La quadrette est de surcroît rodée à ces grands rendez-vous. Le suspense sera, en revanche, davantage fort derrière. Qui de Magrin ou de Luc va prendre place sur le podium et dans quel ordre ? Attention également à Sainte-Geneviève qui a toutes les cartes en mains pour atteindre le podium. Il faudra également regarder de près Inières et Lunel qui pourraient s’inviter au sprint final.

Outre les podiums, il reste à décrocher les places qualificatives pour le championnat de France qui va se dérouler sur le même lieu le 9 août. D’autres se battront pour leur survie en bas de classement... Les premiers coups, à 16 h 30, seront déterminants. Et une chose est sûre : les spectateurs en auront pour leur argent, l’entrée étant gratuite.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir