Actu

Nucléaire: l'Iran et le 5+1 se donnent jusqu'au 7 juillet pour parvenir à un accord

  • (De gauche à droite) Les chefs de la diplomatie avec le Britannique Philip Hammond, l'Américaine Wendy Sherman, l'Américain John Kerry et le Chinois Li Baodong durant une rencontre sur le nucléaire iranien, le 28 juin 2015 à Vienne
    (De gauche à droite) Les chefs de la diplomatie avec le Britannique Philip Hammond, l'Américaine Wendy Sherman, l'Américain John Kerry et le Chinois Li Baodong durant une rencontre sur le nucléaire iranien, le 28 juin 2015 à Vienne POOL/AFP - CARLOS BARRIA / POOL/AFP - CARLOS BARRIA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Les puissances du groupe 5+1 et l'Iran se sont donnés jusqu'au 7 juillet pour continuer les négociations afin de parvenir à un accord global sur le dossier nucléaire iranien, ont annoncé les Etats-Unis.

"Les pays du 5+1 et l'Iran ont décidé de prolonger jusqu'au 7 juillet les mesures prises dans le cadre du Plan d'action conjoint afin de donner plus de temps aux négociations pour parvenir à une solution à long terme dans le dossier nucléaire iranien", a déclaré une porte-parole américaine à Vienne.

Le Plan d'action conjoint a été adopté en novembre 2013 pour offrir un cadre aux négociations.

Cet accord intérimaire, déjà prolongé à deux reprises, a permis une suspension partielle des sanctions internationales contre l'Iran en échange du gel d'une partie de son programme nucléaire.

Il expirait le 30 juin au soir, date butoir initialement fixée pour les négociations, mais que toutes les parties ont convenu de dépasser vu les enjeux et les points de blocage persistants.

La nouvelle prolongation "ne signifie pas nécessairement que les négociations se prolongeront jusqu'au 7 juillet, ni qu'elles s'achèveront le 7", a précisé la porte-parole américaine, Marie Harf.

L'Union européenne a également prolongé d'une semaine mardi le gel de certaines de ses sanctions contre l'Iran afin de "donner plus de temps aux négociations".

Les négociateurs, qui ont repris les discussions samedi à Vienne, tentent de régler les derniers points de divergences sur des questions cruciales. Le Secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a été rejoint mardi par le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif ainsi, mercredi, par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier.

Source : AFP

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir