La canicule n'affole pas l'Aveyron

  • S'hydrater par tous moyens sous les fortes chaleurs est la meilleure façon de faire face. Ici, au Vallon des sports de Rodez.
    S'hydrater par tous moyens sous les fortes chaleurs est la meilleure façon de faire face. Ici, au Vallon des sports de Rodez. Archives José Torres / Archives José Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Malgré des températures intenables ces derniers jours, l’hôpital de Rodez et le Samu n’ont pas eu plus d’activité.

Si dans certains départements, et notamment ceux de l’Est de la France, la canicule a eu pour conséquence une hausse des interventions du Samu et une activité plus importante dans les hôpitaux; en Aveyron, c’est le calme plat. Pas de coup de chaud donc ce week-end alors que les températures n’ont laissé aucun répit aux personnes vulnérables. «Nous n’avons connu aucune suractivité, que ce soit au Samu où à l’hôpital en général. Nous n’avons pas eu de décès à déplorer et pas plus de traumatologie non plus. On reste dans un panorama classique», explique Frédéric Bonnet, le directeur de l’hôpital.

Tout le monde est prêt

Même son de cloche du côté de l’Agence régionale de la santé (ARS) qui déclare n’avoir «noté aucune tendance particulière dans la prise en charge liée à la chaleur, ni dans la région, ni dans l’Aveyron». Et Frédéric Bonnet d’ajouter, que «les procédures existent depuis 2003 et nous espérons que nous n’aurons pas à les mettre en place. Nous sommes en tous les cas prêts, suite notamment à la réunion que nous avons eue récemment avec le préfet, lors du déplacement, de la ministre de l’Environnement». Tous les acteurs (y compris la préfecture et le conseil départemental) se tiennent prêts, au cas où, alors que l’on annonce plus de fraîcheur en fin de semaine.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir