Un toit pour les abeilles dans le Carladez

  • En Nord-Aveyron, Sylvie Beugin et Jacques Hazechnour font partie de l’aventure.
    En Nord-Aveyron, Sylvie Beugin et Jacques Hazechnour font partie de l’aventure. Centre Presse
Publié le , mis à jour

Initiative. Le site internet « Un toit pour les abeillles » propose de parrainer des ruches : Sylvie Beugin et Jacques Hazechnour font partie des apiculteurs inscrits, chez qui l’on peut parrainer des abeilles.

Sylvie Beugin et Jacques Hazechnour, apiculteurs près de Taussac, dans le Nord-Aveyron, propriétaires de 80 ruches, font partie de l’aventure «Un toit pour les abeilles». Ce site internet propose aux particuliers et aux entreprises de participer à la sauvegarde des abeilles et au développement des colonies, en parrainant des ruches. En retour, les parrains peuvent suivre au fil de l’année sur la toile, l’évolution de leur ruche. Ils ont également la possibilité de rendre visite à l’apiculteur et reçoivent enfin quelques pots de miel de l’exploitation qu’ils parrainent. «Un toit pour les abeilles» compte aujourd’hui près d’une quarantaine d’apiculteurs dans toute la France et plus de 10000 parrains. Une journée portes ouvertes chez les apiculteurs est d’ailleurs organisée le 8 août prochain.

Plus qu’une relation commerciale

Les deux Aveyronnais ont tenté l’expérience il y a bientôt trois ans et sont ravis de cette collaboration avec leurs 70 parrains: «C’est plus qu’une relation commerciale» précise le couple. «Il y a une réelle volonté de mieux consommer. Les parrains sont des gens concernés par les difficultés rencontrées par les apiculteurs. C’est une vraie démarche responsable et impliquée. Nous avons d’ailleurs reçu quelques très belles lettres de leur part». L’objectif de Sylvie Beugin et Jacques Hazechnour, en s’inscrivant sur le site, était de donner de la visibilité à cette activité qui les passionne: «Nous fournissions déjà nos produits à la boutique du Carladez Gourmand. Nous voulions développer un autre aspect de notre métieret parler de notre activité».

Les abeilles en danger 

Au-delà de la possibilité de mettre en relation apiculteurs et consommateurs, le site internet permet surtout d’apporter une réponse à une problème non négligeable: la disparition progressive des abeilles. 30% des colonies d’abeilles disparaissent chaque année. Cette disparition provoque certes une perte économique mais aussi une perte écologique majeure puisque la plupart des cultures fruitières et légumières sont principalement pollinisées par les abeilles. Les causes de cette disparition telle que la varroase (infection causée par un parasite), les pesticides utilisés par les agriculteurs ou encore les frelons asiatiques inquiètent le couple d’apiculteurs même s’ils ont conscience d’être sur un territoire à peu près préservé.

Marjorie Lafon
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Taussac

251000 €

Située dans un petit hameau du Carladez, cette maison à été rénovée en 2006[...]

50000 €

EN BON ÉTAT GÉNÉRAL - MAISON 5 PIÈCES AVEC BALCON - Dans le village de TAUS[...]

835000 €

A quelques centaines de mètre du bourg et du bassin, superbe contemporaine [...]

Toutes les annonces immobilières de Taussac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?