Un mort à Saint-Affrique après une soirée alcoolisée

  • L'enquête est confiée à la brigade de recherche de Millau et à la brigade de gendarmerie de Saint-Affrique. Un technicien en identification criminelle de Rodez était également sur place vendredi matin.
    L'enquête est confiée à la brigade de recherche de Millau et à la brigade de gendarmerie de Saint-Affrique. Un technicien en identification criminelle de Rodez était également sur place vendredi matin. ML
Publié le , mis à jour

Un homme d'une trentaine d'années  est décédé dans un appartement du centre-ville, rue Paul-Bert à Saint-Affrique. Les circonstances sont encore floues. Si une rixe a été évoquée, la piste accidentelle n'est toutefois pas écartée par les enquêteurs.

Une rixe ? Un banal accident ? Aucune hypothèse n'est écartée, après le décès d'un homme d'une trentaine d'années, intervenu dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 juillet dans un appartement du centre-ville, rue Paul-Bert à Saint-Affrique.

Plusieurs personnes en garde à vue

Gendarmes et sapeurs-pompiers y ont été appelés aux environs de 1 h et ont dû constater le décès d'un homme, un Saint-Affricain âgé d'une trentaine d'années. Selon nos informations, une seconde victime  a pu être ranimée par les secours et conduite au centre hospitalier Emile-Borel, à Saint-Affrique. Il s'agirait également d'un homme, d'une quarantaine d'années. Plusieurs autres personnes qui se trouvaient dans cet appartement ont été interpellées par les gendarmes et seraient en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Affrique.

Selon une source proche de l'enquête, certains de ces protagonistes ont déjà été impliqués dans une bagarre, intervenue récemment dans la commune. L'enquête est menée par les militaires de la brigade de recherche de Millau et de la brigade de Saint-Affrique. Un technicien en identification criminelle de Rodez et un médecin légiste venu de Montpellier étaient également sur place vendredi matin pour procéder au relevé d'indices et à un examen des victimes et mis en cause dans cette affaire.

"Un acte inqualifiable"

Á Saint-Affrique, c'est la stupéfaction. Du côté de l'hôtel de ville, Alain Fauconnier a indiqué à nos confrères de Midi Libre vouloir "que toute la lumière soit rapidement faite sur cette affaire et que tous les acteurs soient sanctionnés"

ML
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Saint-Affrique

290 €

Location St Affrique, centre ville, studio équipé, 22 m² habitables, 1er ét[...]

60 €

Loue garage Saint Affrique, centre-ville, secteur Blanchard, garage voiture[...]

310 €

Venez découvrir ce studio lumineux et fonctionnel dans le centre ville de S[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?