L’Aubrac, futur haut lieu des sports de pleine nature en Aveyron ?

  • L’équipe du syndicat mixte de préfiguration, fer de lance du projet.
    L’équipe du syndicat mixte de préfiguration, fer de lance du projet. R.G.
Publié le

Développement. Le Parc naturel régional (PNR) se dote d’un Pôle de pleine nature qui permettra de faire de l’Aubrac une destination sportive de choix, tant pour les touristes que pour les locaux.

C’est avec une certaine satisfaction que les représentants du syndicat mixte de préfiguration ont appris que le PNR de l’Aubrac avait été retenu pour devenir un Pôle pleine nature. Le programme est à l’initiative du Groupement d’intérêt public du Massif Central et vise à créer 15 pôles qui proposeront des activités de pleine nature, diversifiées et se fondant sur des infrastructures appropriées afin de ratisser largement parmi les touristes. Hormis l’éligibilité consécutive aux aides européennes prévues pour les territoires émergents (Feder), ce programme impliquera des réalisations concrètes. 

Des activités de qualité, diversifiées, été comme hiver

«Une mission d’ingénierie aura lieu entre fin 2015 et mi-2016», annonce Émilien Soulenq, chargé de mission «Développement territorial» du syndicat mixte. Celle-ci aura pour objet de déterminer les différents besoins de l’ensemble des acteurs locaux en matière d’activité de pleine nature. «Une fois ce diagnostic effectué, il s’agira de coordonner les différents acteurs pour réaliser des opérations d’équipement afin de proposer une offre d’activités de qualité, diversifiée et couvrant tant la période estivale que l’hiver.»

Le dynamisme du territoire, remède à l’érosion de la population

Au-delà de l’objectif de séduction des touristes, «ces activités ont pour finalité de participer à l’attractivité du territoire, et par conséquent, d’encourager la sédentarisation sur le territoire qui ne compte que dix habitants au mètre carré», précise Laurent Mouliade, président de l’association Aubrac tourisme. Un objectif qui trouve écho dans les propos d’André Valadier, président du syndicat mixte : «La mise en échec de l’érosion démographique est fondamentale pour sauvegarder ce territoire». Le Pôle de pleine nature et le dynamisme local qu’il va engendrer se marient ainsi parfaitement avec les objectifs poursuivis par le PNR. Ce qui devrait conférer à l’Aubrac, à l’issue des prochaines années, le rayonnement dont ce territoire est digne.

Romain Geniez
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?