Et si le Rodez Aveyron football retrouvait un numéro 10...

  • Yacine Si Salem et Mathieu Salamand
    Yacine Si Salem et Mathieu Salamand
Publié le , mis à jour

Transferts. Pour boucler son recrutement, le Raf a mis à l’essai deux milieux de terrain, au profil de N.10, cette semaine. Les deux, Yacine Si Salem et Mathieu Salamand, possèdent déjà de sacrés CV !

Depuis Franck Rizzetto, voire Jean-Luc Vinuesa pour les plus anciens (!), Rodez cherche inlassablement un numéro 10. Un de ces joueurs par qui le football vit. Tantôt capable de faire lever les foules sur une passe magique, un dribble venu tout droit du Brésil ou encore un but décisif... Ne nous emballons tout de même pas: si le futur N.10 du Rodez Aveyron football arrive à remplir au moins un de ces trois critères, ce sera déjà pas mal !

En attendant, le club a mis deux joueurs de cette trempe à l’essai, cette semaine. Il s’agit de Yacine Si Salem et de Mathieu Salamand. Les deux ont déjà de sacrés CV. Notamment le premier. Formé au Havre, l’Algérien aurait même été tout proche «de signer à l’AS Roma en 2008», selon le manager Grégory Ursule ! Finalement, c’est en Grèce qu’il a atterri, à Thrasyvoulos (1re division).

Le début d’une carrière... des plus mouvementées pour lui. Car depuis son départ du HAC, il a connu pas moins de 6 clubs dans 6 pays différents: la Grèce donc, puis le CFA 2 en France à Oissel, l’Islande à Grindavik (1re division), le Portugal avec Belenenses (2e puis 1re division), la JS Kabylie en Algérie (1re division) jusqu’à la Suisse et le club de Mont la saison passée...

Le choix devrait être fait dès ce samedi...

Bref, un sacré globe-trotteur ce Yacine Si Salem ! Mais à 27 ans, «il souhaite retrouver la France», a souligné Gregory Ursule. «Abdelali Ouadah (défenseur du Raf) lui a parlé de notre projet et cela l’a intéressé. On verra bien. Il est à l’essai jusqu’à samedi. On va débuter les discussions», a encore précisé le manager. Sur les terrains d’entraînement de Vabre, il sera en concurrence avec Mathieu Salamand, N.10 également, à la carrière un peu moins atypique. Mais tout aussi séduisante malgré ses 24 printemps.

Formé à Lyon-gage de qualité s’il en est-, le joueur s’est ensuite exilé en Suisse en 2010. Non pour y «planquer» quelques billets mais pour vivre une magnifique aventure avec le FC Thoune. Souvenez-vous, ce petit club du canton de Berne a longtemps joué les premiers rôles de l’autre côté des Alpes tout en fréquentant régulièrement l’Europa League. Mathieu Salamand a fait partie de cette aventure européenne en 2012-2013 notamment. Cette saison a signé son éclosion avec plus de 20 matches joués.

Mais le Lyonnais n’est pas parvenu à confirmer la saison suivante et il évoluait depuis deux campagnes en 2e division suisse, à Biel-Bienne. Le bon moment pour exporter son talent en France, à Rodez ? Le match amical face à Blagnac, vendredi à Paul-Lignon (20 heures), devrait apporter de nombreuses réponses. D’ailleurs, le Raf devrait prendre une décision dès ce samedi. Jettera-t-il son dévolu sur l’un de ces deux hommes ? «Rien n’est fait. On ne fera pas de choix par défaut», a tempéré Ursule. En attendant, les supporters peuvent déjà se prendre à rêver d’un nouveau N.10 sur la pelouse de Paul-Lignon...

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?