Estivada de Rodez

Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !

  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» !
    Le week-end s’annonce chaud sur l’«Estibado» ! José A.Torres -
  • ESTIVADA
    ESTIVADA José A.Torres -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Hier après-midi, alors que les groupes se succédaient pour effectuer les balances de son, il se murmurait en coulisses que ce jeudi était «la» soirée à ne pas rater. Plusieurs milliers de spectateurs étaient attendus, et cela n’a pas raté! On a cru compter entre 6000 et 7000 personnes vers 21h30, lors du concert de Medin’Aqui (photo).

Déjà en fin d’après-midi, les Auvergnats de Quaus De Lanla faisaient danser les premiers arrivés, a cappella, au milieu de la place. Sur les coups de 20 heures, en quelques minutes, l’Esplanade des Rutènes a changé de visage. Prise d’assaut par des milliers de festivaliers, qui ont immédiatement investi les stands de restauration, les buvettes et, pour certains... les rangées de chaises alignées face à la scène. Une jolie soirée qui augure un tout aussi joli week-end. Et pour les néophytes, reste deux jours pour (enfin) réussir à prononcer «Estivada».

Réagir