La Route du Sel sur les chemins du partage et du patrimoine

  • 31 ans après sa création, l’esprit de cette randonnée hors du commun n’a pas pris une ride.
    31 ans après sa création, l’esprit de cette randonnée hors du commun n’a pas pris une ride. Repro CP
Publié le , mis à jour

Rando équestre. Du 26 juillet au 1er août, c’est en Nord-Aveyron que des cavaliers venus du monde entier vont cheminer à la découverte de sites remarquables et rencontrer les Aveyronnais au travers d’animations quotidiennes.

Quand Jean-Yves Bonnet a créé la Route du Sel en 1984, il ne poursuivait qu’une ambition: partager l’amour du cheval dans une communion avec la nature et les grands espaces, ouverte à tous les cavaliers épris de découverte. L’Aveyron devenait le théâtre d’une aventure au parfum médiéval retraçant le cheminement du sel d’Aigues-Mortes à Salmiech.

31 ans après, l’esprit de cette randonnée hors du commun n’a pas pris une ride. Tout comme Jean-Yves Bonnet qui, à 80 ans passés, demeure la figure tutélaire de cette Route du Sel qui se plaît depuis trois ans à «revenir aux fondamentaux et à rechercher l’authentique dans une ambiance plus intime».

Le maître écuyer peut s’appuyer désormais sur l’Association des chevaliers de Peyrebrune-et ses vingt bénévoles mobilisés sur le parcours-présidée par Virginie Bauer et Vanessa Sandoval, organisatrices de la Route du Sel au sein de laquelle elles ont construit un nouveau concept: La Route Randonnée Découverte.

Cent participants

«Nous avons voulu privilégier la convivialité en choisissant de limiter le nombre des participants et en mettant en valeur l’économie locale: producteurs et restaurateurs des villages traversés assurent la table des cavaliers et du public invité à la partager à travers des initiations culinaires», explique Vanessa Sandoval. Gastronomique, mais aussi et surtout culturelle, historique et patrimoniale à travers la découverte de villages emblématiques de l’Aveyron, telle se présente l’aventure à laquelle les cent participants (nombre maximum), se sont déjà inscrits depuis la fin février. Il en vient d’Italie, d’Allemagne, de Suisse, du Chili et de toute la France.

Pour la première fois en Nord-Aveyron

a randonnée cheminera cette année, et pour la première fois, dans le Nord-Aveyron, selon un parcours construit en «fer à cheval», thème porte-bonheur s’il en est. De Mur-de-Barrez à Sévérac-le-Château, en passant par les gorges de la Truyère, l’Aubrac et «autant de paysages sauvages et de lieux exceptionnels», qui amèneront les cavaliers à mettre pied à terre pour des visites commentées. Avec en point d’orgue, celle du château du Bousquet à Montpeyroux le 29 juillet.

L’esprit «bivouac», celui du partage et de la convivialité, guide toute la caravane. Et à chaque étape, midi et soir, habitants, visiteurs et touristes sont conviés aux animations: spectacles équestres, musiques dans la rue, défilés en costume médiéval, marché de producteurs... «De plus, chaque soir, un verre de l’amitié ou un repas est proposé à toute personne qui le souhaite, en entente avec les municipalités qui nous soutiennent», ajoute Virginie Bauer. Sans oublier, à chaque étape, la remise du sel aux municipalités qui accueillent cette route toujours aussi fidèle à la tradition.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?