Flagnac : le camp des gens du voyage exaspère les riverains

  • Il s’agit du troisième campement sauvage sur les lieux depuis le début de l’année.
    Il s’agit du troisième campement sauvage sur les lieux depuis le début de l’année. Centre Presse
Publié le , mis à jour

Polémique. Outre le caractère totalement illicite du campement, le maire de Flagnac énumère les nuisances que subissent les riverains, mais aussi l’image de la vallée en pleine saison touristique.

Pierre Tieulié, le maire de Flagnac, est exaspéré et avec lui beaucoup de riverains des terrains de sports attenants au château de la Griffoulière.
Depuis le mois de juin 2014, c’est la cinquième fois que les gens du voyage s’installent sur les terrains qui appartiennent à la communauté de communes Aubin-Decazeville. Pour cette seule année, il s’agit d’une troisième vague qui vient squatter ces terrains. Et il ne s’agit pas d’une poignée de caravanes. Depuis le 16 juillet, en effet, on en compte 50, ce qui représente quelque 200 personnes environ qui séjournent là « sans la moindre autorisation et qui comptent y rester jusqu’au 29 juillet... »

Dès leur arrivée, Pierre Tieulié a fait appel à la gendarmerie afin d’essayer de leur en interdire l’accès, peine perdue. « Par la suite, poursuit l’élu, nous avons essayé de les contenir sur un seul stade, toujours en vain... »

Le maire de Flagnac en a alors informé le propriétaire, la CCDA donc, tout comme la mairie de Decazeville car son centre de loisirs sans hébergement qui accueille tous les jours une soixantaine d’enfants occupe durant tout l’été le château et son parc, qui jouxtent les terrains.

« Ce campement sauvage s’est étalé sur tous les stades et en partie sur le parc du château. Ses occupants ont procédé à des raccordements sauvages sur les réseaux électriques (éclairage du stade et compteur du château), et sur les bouches d’incendie pour l’eau », déplore l’élu.

Bien évidemment, ces quelque 200 personnes ne disposant pas de sanitaires, toutes les eaux usées sont épandues soit sur le stade, soit sur les propriétés voisines.

Sur le front des nuisances occasionnées, le maire de Flagnac évoque également la présence sur le camp d’une « vingtaine de chiens qui hurlent toute la nuit à proximité des habitations des riverains, ce qui rend leur sommeil bien difficile ».

Bref, trop c’est trop, notamment en pleine saison touristique. « Cette présence illicite porte gravement atteinte aux activités du camping du Port de La Combe et nuit à l’image de la vallée du Lot ».
Afin de solutionner ce problème, Pierre Tieulié suggère à ses propriétaires « de rendre ces terrains inaccessibles aux voitures et aux caravanes ».

Mardi, il a adressé un courrier en ce sens à la communauté de communes. La mairie de Decazeville, en tant que responsable du centre de loisirs, en a fait de même.

La communauté de communes en a saisi à son tour la gendarmerie et la sous-préfecture afin que soit engagée une procédure d’expulsion. En outre, « la problématique, a confié Jean-Pierre Ladrech, premier vice-président de la CCDA, sera évoquée lundi en comité des maires ».

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Flagnac

294000 €

3 KM DECAZEVILLE-sur hauteur, belle villa en excellent état ( environ 180m2[...]

39800 €

Ce terrain viabilisé de 2040 m2 offre une très belle vue sur la campagne et[...]

298000 €

Sur les hauteurs de Decazeville : Agnac : Belle maison de construction trad[...]

Toutes les annonces immobilières de Flagnac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?