La Nouvelle Gauche socialiste prend ses marques en Aveyron

  • La Nouvelle Gauche socialiste prend ses marques en Aveyron
    La Nouvelle Gauche socialiste prend ses marques en Aveyron José A. Torres
Publié le , mis à jour

Voilà quelques semaines déjà que Catherine Laur et Daniel Orts ont démissionné du Parti socialiste. Elle était conseillère générale de Sévérac-le-Château jusqu’aux dernières élections départementales et demeure conseillère municipale d’opposition à Sévérac. Lui, ancien ouvrier d’ITA a été militant au PS durant 35 ans.

« Le Parti socialiste n’offre plus les conditions d’un débat sur le fond tant il s’est coupé de son corps électoral, de la société civile et des intellectuels, expliquent-ils. Plus grave, ses commissions internes de travail ne fonctionnent pas. C’est le cas au national comme au niveau aveyronnais ».
Et s’ils restent tous deux résolument attachés aux valeurs de gauche, ils assument pleinement leur statut de dissident du PS.

Pas question pour autant de ne plus militer : ils rejoignent la Nouvelle Gauche socialiste (NGS), mouvement créé par Liêm Hoang Ngoc, universitaire et ancien député européen qui s’est donné pour objectif de fédérer dissidents et frondeurs du PS.

Et ce, dans la perspective notamment des régionales de décembre où la NGS pourrait bien épauler écologistes et Front de gauche. « Et l’on réfléchit, avec ces partenaires de gauche, à présenter une candidature aux législatives partielles de septembre en Sud-Aveyron, dans le but de couper l’herbe sous les pieds du Front national, comme ont su le faire les assemblées citoyennes aux élections départementales », poursuit Catherine Laur.

Daniel Orts, dans l’immédiat, devient le représentant de la Nouvelle Gauche socialiste en Aveyron.
 

C. C.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?