Lévezou Sud-Aveyron

Quilles de huit : ce championnat s’annonce grandiose !

  • Le monde des quilles de huit attend avec impatience cette journée de dimanche.
    Le monde des quilles de huit attend avec impatience cette journée de dimanche. Mathieu Roualdès / CPA - Mathieu Roualdès / CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Championnat de France individuel (65e édition). Après s’être exilé du côté de Paris l’an passé, les quilles de huit retrouvent leurs terres dimanche, à Pont-de-Salars, pour la compétition phare de l’année. Et cela promet.

On a hâte d’y être ! Depuis plus d’un an, tout le monde annonçait à qui voulait bien l’entendre que ce 65e championnat de France serait « grandiose ». Était-ce simplement l’excitation de revenir en Aveyron après une année d’exil du côté de la capitale ? À quelques heures du jour J, force est de reconnaître que tous les éléments sont réunis pour que ce championnat soit véritablement grandiose !

Un cadre idyllique, des terrains comptant parmi les meilleurs du département, une organisation forte d’une centaine de bénévoles et... un soleil éclatant si l’on en croit les prévisions. On ne parle même pas du monde qu’il devrait y avoir autour des terrains, entre spectateurs aveyronnais traditionnels et vacanciers du Lévezou. Bref, Pont-de-Salars a tout du cadre parfait pour la compétition phare de la saison. D’ailleurs, mercredi lors de la présentation du dit championnat, tout le monde n’avait qu’un mot à la bouche :  "Magnifique !".

Déjà, les organisateurs-Gérard Nayral et Muriel Bertrand en tête-, ont frappé fort avec des terrains, ou plutôt des traçages, tricolores (bleu, blanc, rouge bien sûr). Une première dans l’histoire des quilles...

Le sportif à la hauteur du cadre?

Le cadre, c’est bien. Mais le sportif l’est d’autant plus. Et là également, ce 65e championnat de France s’annonce sous les meilleurs auspices. Si l’an passé, Laurent Izard (Luc) n’avait eu besoin « que » de 426 quilles pour l’emporter, les scores devraient être bien plus élevés cette année. Pour quel vainqueur ? Les favoris sont encore une fois nombreux. Il y a bien entendu les vieux briscards de la discipline (Recoules, Acquier, Enjalbert, Guibert, Alaux...) mais également les nouveaux venus.

Avec en première ligne, le Coq de l’année en la personne de Pierre-Henri Vidal, d’Inières. Depuis le début de la saison, le jeune joueur tourne à plus de 54 de moyenne ! Parviendra-t-il à supporter la pression d’une journée telle qu’un championnat de France? Réponse dimanche à la fin des huit parties.

La catégorie vétéran sera également suivie de très près ce dimanche. Et notamment le tenant du titre, Claude Azémar, qui avait offert à Pont-de-Salars son premier titre de l’histoire l’an passé. Parviendra-t-il à réitérer cet exploit sur ces terres? On n’ose même pas imaginer l’ambiance que cela pourrait faire régner sur le Lévezou...

Mathieu Roualdés
L'immobilier à Pont-De-Salars

37000 €

Charmante maison en pierre avec toiture en Lauze sur les hauteurs de Pont d[...]

143000 €

Sur un terrain de 846m² entièrement clôturé et proche du lac de Pont de Sal[...]

140000 €

Charmante maison en pierre composée d'un grand séjour, d'une cuisine séparé[...]

Toutes les annonces immobilières de Pont-De-Salars
Réagir