Auto - Moto

Aveyronnaise Classic: le gratin pour une édition typée enduro

  • Comme l’an dernier déjà, les spéciales de ce premier jour feront la part belle aux prairies. Spectacle garanti !
    Comme l’an dernier déjà, les spéciales de ce premier jour feront la part belle aux prairies. Spectacle garanti ! Archives JLB - Archives JLB
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

C’est ce jeudi que près de 500 pilotes quittent Sainte-Geneviève pour mettre les gaz sur 600 kilomètres de liaison et douze spéciales. L’arrivée est fixée samedi à Sébazac.

Avec toujours trois jours de course et 600 kilomètres de liaison (643 précisément avec les épreuves chronométrées), l’Aveyronnaise Classic - dont l’équipe organisatrice est désormais pilotée par Didier Sirgues, qui a succédé à Jacques Moly - s’articulera comme par le passé autour de quatre spéciales quotidiennes. Des spéciales très différentes, même si elles conservent une physionomie enduro et celles sur herbe y seront prépondérantes. Sainte-Geneviève-sur-Argence, dans le Nord- Aveyron, ville arrivée en 2014, sera cette année la ville de départ et a accueilli mercredi les vérifications administratives et techniques.

Lors de l’étape du jour, les pilotes se dirigeront plus au sud, dans le Parc naturel régional des Grands Causses, vers Sévérac-le-Château, un lieu bien connu des enduristes et la patrie de Jean-François Molinié, le créateur du Quadruple aveyronnais, ancêtre de l’Aveyronnaise Classic. Un ange passe! C’est cette cité médiévale qui sera le siège de la première étape où pilotes et assistances feront leur première halte. Demain, c’est vers les lacs du Lévezou que se dirigera cette imposante caravane pour rallier Villefranche-de-Panat. Où, dans un environnement naturel au bord du lac, se terminera la deuxième étape. Le samedi, la dernière liaison conduira les plus vaillants sur le Causse Comtal, dans la communauté d’agglomération du Grand Rodez où Sébazac-Concourès viendra clôturer cette 13e édition sur le terrain de motocross de La Vayssière et sera la ville du podium final et de la remise de prix.

De Sainte-Geneviève-sur-Argence à Sévérac-le-Château, la première étape de cette édition de l’Aveyronnaise Classic permettra aux pilotes d’évoluer sur les magnifiques chemins du Nord-Aveyron. Le début de journée offrira son lot de surprises: monotrace, sous-bois et chemins techniques, toutes ces conditions seront réunies dès les premiers hectomètres. Les spéciales seront à l’image de ces dernières années avec les prairies à l’honneur. Les spéciales 1 (Sainte-Geneviève) et 2 (Montpeyroux) seront longues - 13 kilomètres pour la première - et typées enduro.
Ensuite, après une partie de chemins variés et de magnifiques paysages, la fin de journée permettra aux concurrents de dérouler et de se préserver pour la deuxième étape à travers des chemins plus roulants. Avant de se présenter au pied du château de Sévérac, ville d’arrivée de cette 1ère d’étape, la dernière spéciale de la journée s’effectuera en groupe, histoire de pouvoir s’amuser entre amis avant de retrouver le paddock.

Les meilleurs enduristes nationaux ont répondu présent avec, notamment, Marc Bourgeois (Yamaha Desjouis Racing, plaque n° 1), vainqueur de l’édition 2014, 5e au classement provisoire du Mondial E1 2015, qui aura, face à lui, Jérémy Tarroux (Sherco Factory, plaque n° 2), dauphin l’an dernier et lauréat en 2013, 4e du Mondial E1 2014. Les deux hommes se connaissent bien et, depuis deux ans, ils se donnent la réplique pour décrocher la victoire sur cette dernière classique de la saison. Cette troisième confrontation devrait offrir une belle passe d’armes.

Mais, ils seront nombreux à venir jouer les trouble-fête sur les podiums des villes étapes: Emmanuel Albepart (Beta, n° 3), 3e des trois dernières éditions, avide d’accrocher une victoire; Julien Gauthier (Yamaha, n° 5); Benoît Fortunato (Yamaha B2R, n° 25), Fabien Planet (Sherco Factory, n° 6) et Nicolas Deparrois (Husqvarna, n° 9). Sans oublier les meilleurs Aveyronnais: Kevin Panis (Sherco, n° 7) et Guillaume Pouzoulet (Sherco Académy (n° 8) qui voudront bien figurer à domicile. Faîtes vos jeux!…

Réagir