Bruno Garès

Escrime : Jérent quitte Rodez pour Levallois

  • À 24 ans, le Guadeloupéen s’apprête donc à quitter Rodez pour Levallois.
    À 24 ans, le Guadeloupéen s’apprête donc à quitter Rodez pour Levallois. CP - CP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Transferts. Pilier de l’Escrime Rodez Aveyron où il a été formé, le N.8 mondial a décidé de rejoindre Levallois.

Il fallait bien que ça arrive. Convoité depuis plusieurs saisons par Levallois, ogre de l’escrime sur le Vieux continent, Daniel Jérent a enfin cédé aux sirènes. À 24 ans, le Guadeloupéen s’apprête donc à quitter Rodez, où il était arrivé en 2011 de son île pour être formé par Bruno Gares.

Poli par son maître d’armes, le «diamant» au style félin était devenu au fil des ans l’un des éléments les plus importants de l’équipe vice- championne d’Europe-face à... Levallois- et double championne de France-face à... Levallois en juin. Au point d’attirer la convoitise.

«Je me doutais que les finances gagneraient face au cœur, regrettait hier son mentor aveyronnais. On l’a formé, on l’a intégré, on lui a tout donné et il s’en va une année olympique... Mais on n’allait pas mettre le club en péril pour lui...»

Biabiany, l’héritier

Malgré une dernière tentative pour retenir l’actuel N.8 mondial, l’Escrime Rodez Aveyron n’a pu s’aligner avec Levallois, club fort de moyens sans commune mesure. Pour preuve, dans les Hauts-de-Seine, Jérent, qui va aussi intégrer la Gendarmerie, retrouvera Borel, Grumier ou Robeiri, soit l’ossature de l’équipe de France favorite pour l’or à Rio, lors des JO-2016. Le tout sous la férule de Hugues Obry, également entraîneur des Bleus.

De son côté, l’Era n’est pas allé chercher bien loin son remplaçant puisque Mathias Biabiany, formé au club, prendra dès le mois d’octobre la suite de «Dany» aux côtés de Jeannet, Novosjolov et de Bonnaire, que Levallois surveille de près. À 20 ans, l’autre Guadeloupéen avait été champion de France juniors et N2 seniors la même année, en 2013, à Livry-Gargan.

Sur le même sujet
Réagir