Saint-Chély-d’Aubrac : la rentrée dans une école toute neuve

  • Petits et plus grands des deux communes du canton de l’Aubrac sont réunis, depuis hier, dans une école flambant neuve.
    Petits et plus grands des deux communes du canton de l’Aubrac sont réunis, depuis hier, dans une école flambant neuve. OC
Publié le

Éducation. Rentrée particulière à Saint-Chély-d’Aubrac qui a ouvert sa nouvelle école et accueilli pour la première fois les voisins de Condom dans le cadre du Regroupement pédagogique intercommunal.

Le sourire était hier sur toutes les lèvres, et ce n’est pas la pluie qui a gâché cet air de fête pour un jour de rentrée. [CIT]«C’est bien, c’est grand! Ça sent la peinture! C’est confortable! Il y a de l’espace!» Que ce soit le corps enseignant, les parents ou les enfants, chacun y a été de sa tirade dithyrambique à la vue de la nouvelle école.

«Vous avez vu, elle est aux normes avec même un ascenseur!», lance Christiane Marfin, maire de St-Chély-d’Aubrac. Au-delà de la nouvelle école, cette rentrée marquait aussi le regroupement pédagogique intercommunal (RPI) sur un seul site. Certes, le RPI est mis en place sur le canton d’Aubrac depuis 2003 mais il s’agit de la première rentrée avec pour unique école St-Chély. «Les petits étaient accueillis à St-Chély et les grands à Condom», rappelle Carole, en poste depuis une décennie à St-Chély.

Et pour elle aussi, et surtout, cette nouvelle école sur un seul site, est une bénédiction. «Ça change tout ! Les échanges avec la collègue, développer les projets plus facilement, tout sera plus facile en terme logistique et de coût». Même son de cloche auprès d’Annie, son aide maternelle. «C’est triste pour Condom mais c’est mieux pour l’intérêt des enfants qui ne sont pas beaucoup dans le bourg, plutôt à la campagne». À l’image du petit Eliot en cours préparatoire, qui, à la question de savoir où se trouve son domicile, répond : «J’habite dans la forêt».

En effet, à titre d’exemple, un enfant résidant à Bonnefon, commune de St-Chély mais devant se rendre à Condom l’an passé car en âge d’être en cycle 3, devait prendre le bus scolaire pour une durée de 45 minutes ! Aujourd’hui, tout est plus simple, et cela ne peut que rejaillir de façon bénéfique sur leur niveau scolaire.

«Cela les tire vers le haut, les enfants gagnent en autonomie», confie Carole, s’appuyant sur dix ans d’expérience et de vocation. Car elle a en charge 18 élèves pour cinq niveaux différents! Sa collègue, Noémie, n’est guère mieux lotie avec 22 élèves sur quatre niveaux (du CE1 au CM2). Mais toutes deux sont enthousiastes, tirant un coup de chapeau au passage à la municipalité : «On est ravi d’avoir des élus investis, c’est agréable pour nous». Agréable pour tous hier à la vue des sourires dans cette école qui a coûté 950 000€, ce qui fait dire à Christiane Marfin: «On est parti pour 30 ans !» Et de conclure : «Nous proposons six logements à partir du 15 septembre en lieu et place de la gendarmerie à disposition des personnes intéressées». Des familles avec des enfants, de préférence ! 

Olivier Courtil
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Saint-Chély-D'aubrac

260000 €

Magnfique propriété actuellement exploitée en gites, elle peut, bien sûr, [...]

127800 €

EXCLUSIVITE! Située dans le centre du village de St Chély d'Aubrac, maison [...]

750000 €

Exclusivité exceptionnelle ! VIAGER LIBRE : le couple vendeur libérera (sou[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Chély-D'aubrac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?