L’enseignement catholique couche ses valeurs sur le papier

  • Près d’un millier de représentants de l’enseignement catholique aveyronnais étaient réunis, samedi, à l’Amphithéâtre de Rodez.
    Près d’un millier de représentants de l’enseignement catholique aveyronnais étaient réunis, samedi, à l’Amphithéâtre de Rodez. Reproduction Centre Presse / Reproduction Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Enseignement. Samedi, se tenait le congrés diocésain de l’enseignement catholique. Une première afin de coucher sur le papier un projet éducatif commun aux établissements privés du département.
 

Directeurs, professeurs, personnels d’éducation... Samedi, à l’Amphithéâtre de Rodez, près de 1 000 personnes, représentant les quelque 100 établissement privés du département, s’étaient rassemblées pour le premier congrés de l’enseignement catholique aveyronnais.

« Aujourd’hui, ce rassemblement signe le top départ d’une dynamique départementale, commence Claude Bauquis, directeur diocésain de l’enseignement catholique en Aveyron. Nous avons remarqué que nous ne disposions pas d’un projet éducatif, pédagogique et financier commun dans le département dans lequel l’enseignement catholique sous contrat dit qui il est, à qui il s’adresse et comment. »

Dans ce texte promulgué samedi, face à la large assistance, sont ainsi énoncées les « valeurs » chrétiennes fondamentales que le directeur diocésain affirme « ne pas avoir au fond de la poche », à savoir notamment le soin apporté à l’accueil des enfants, à l’échange avec les familles, impliquées dans la « co-éducation ».

Prochaine étape dans l’élaboration de ce projet commun : l’appropriation par les bassins d’éducation (l’Aveyron est découpé en 11 zones géographiques) de ce projet. « Nous espérons que chaque bassin écrira et communiquera autour de son propre projet par la suite », conclut Claude Bauquis.
 

L. C.
Voir les commentaires
Réagir