Andromède 4A, des clés pour comprendre le ciel

  • Laurent Corp et René Lendormi, chevilles ouvrières de l’association Andromède 4A.
    Laurent Corp et René Lendormi, chevilles ouvrières de l’association Andromède 4A. Philippe Henry
Publié le

Sciences. L'association castonétoise scrute le ciel depuis plus de 30 ans.

Pour eux, le ciel n’a presque plus aucun secret. Depuis plus de 30 ans, les astronomes amateurs d’Andromède 4A, située à Onet-le-Château, scrutent la voûte céleste avec pour simple ambition « de mieux la comprendre et surtout de faire partager nos connaissances ».

Fondateur de l’association, Laurent Corp est un infatigable observateur du ciel. Dès que les nuages sont balayés par le vent, il sort son télescope et se rend là où les lumières de la ville nuisent le moins à l’observation des étoiles. Sur le Causse Comtal, le Lévezou ou le Ségala, c’est avec la même rigueur qu’il observe notre système solaire.

Depuis que Laurent Corp, à l’âge de 13 ans seulement, s’est pris de passion pour l’odyssée de la sonde Viking - qui s’est posée sur Mars en 1976 - sa fascination pour les étoiles ne l’a plus quittée. Et contrairement à ce que l’on peut penser, « il y a toujours de nouvelles choses à observer, même après tout ce temps », assure-t-il. Puis, au fil des années, d’autres passionnés d’astronomie ce sont rassemblés autour de lui.

L’astronomie comme la musique

Aujourd’hui, une vingtaine de membres actifs se regroupent une fois par mois pour partager leur savoir et bien sûr observer les étoiles. Mais pour appréhender l’infinie galaxie, « certaines connaissances sont indispensables », reconnaît René Lendormi, membre de l’association depuis la première heure.

L’astronomie, « c’est comme la musique, compare ce dernier. On ne peut pas apprendre d’un instrument sans connaître le solfège. Pour l’astronomie, c’est pareil. Il y a un minimum de connaissances à avoir pour ne pas se sentir perdu lors des observations. Et surtout, le travail doit être régulier ».

Premier conseil de l’astronome amateur : « Ne pas se précipiter sur l’achat d’un télescope lorsque l’on débute. L’œil nu suffit, à la rigueur une paire de jumelles. » Pour aider ceux qui souhaitent apprendre la science de l’astronomie, les bénévoles d’Andromède 4A sont là pour faire partager leurs connaissances au plus grand nombre.  « Nous sommes toujours ravis d’accueillir des jeunes qui ont envie d’apprendre », rajoute Laurent Corp, qui se sert aussi d’un planétarium à Salles-la-Source pour faire découvrir les beautés et les mystères de l’espace.
 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

149000 €

A VENDRE - Dans une résidence de 2009, appartement T3 d'environ 67.13 m² s[...]

186000 €

Appartement de type 6 en triplex d'environ 134 m² habitable, au premier niv[...]

294 €

A la recherche d'un studio sur le secteur d'Onet-le-Château ? Venez découvr[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?