Maison de retraite de Firmi : le directeur «très étonné, voire choqué»

  • Jean-Claude Romero, directeur de la maison de retraite de Firmi, se dit «très étonné, voire choqué» par les griefs qui lui sont faits.
    Jean-Claude Romero, directeur de la maison de retraite de Firmi, se dit «très étonné, voire choqué» par les griefs qui lui sont faits. Philippe Boscus / CPA
Publié le

Mis en cause par les salariés de la maison de retraite, le directeur Jean-Claude Romero, se dit «très étonné, voire choqué» par les griefs qui lui sont faits. 

Dans notre précédente édition, nous n’avions pas été à même de rapporter la réaction de Jean-Claude Romero, le directeur de la maison de retraite de Firmi, dont la gestion a été mise en cause par les salariés. Ce dernier s’est dit «très étonné, voire choqué» par les griefs qui lui sont faits. 

«Dénonciations affabulatrices»

«Les questions soulevées dans cette lettre ouverte ne peuvent se traiter que par des réponses techniques au sein des commissions techniques paritaires qui existent au sein de l’établissement. Je suis étonné que ces sujets n’y aient pas été évoqués à ce jour par les représentants du personnel. Ce sont des dénonciations affabulatrices, indique-t-il, qui n’ont d’autre but que d’alimenter la polémique. Ces personnes avancent n’importe quoi, sans avoir, au préalable, posé la question aux intéressés».

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?