Emploi et insertion : la mairie d'Onet montre l'exemple

  • Éric Molinié a pu échanger avec le maire d’Onet, J.-Ph. Keroslian.
    Éric Molinié a pu échanger avec le maire d’Onet, J.-Ph. Keroslian. CP
Publié le

Originaire de Sévérac- le-Château, Éric Molinié actuel secrétaire général de Dalkia, la filiale d’EDF spécialisée dans les services énergétiques, est venu faire part de sa riche expérience dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre l’exclusion.

Originaire de Sévérac- le-Château, Éric Molinié revient toujours en Aveyron avec un grand plaisir. «C’est un département très dynamique, un pays où il fait bon vivre et travailler.» Invité d’honneur de la quinzième soirée des Rencontres économiques à Onet-le-Château, l’actuel secrétaire général de Dalkia, la filiale d’EDF spécialisée dans les services énergétiques, est venu faire part de sa riche expérience dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre l’exclusion.

Lui-même handicapé, se déplaçant sur un fauteuil roulant, l’ancien président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) et du Samu social de Paris, qui est aussi membre des comités de la diversité du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et de France Télévisions, sait de quoi il parle quand il évoque la diversité, l’intégration, l’inclusion.

«Les entreprises ont été plus vite que l’État pour l’accueil des handicapés. L’État a un peu plus de retard», commente-t-il, rappelant les vertus de la loi de 2005, qui a servi d’accélérateur. Et de mettre en avant la «forte fibre sociale de la France», grâce notamment à laquelle le pays, et principalement les entreprises, «ont pris de l’avance en matière d’investissement socialement responsable.»

Chômeurs de longue durée

Stéphane Mazars, le patron de l’entreprise decazevilloise STS, qui emploie plus d’une centaine de salariés, dont 80% de travailleurs handicapés, est venu expliquer sa démarche industrielle, dans le secteur de la sous-traitance aéronautique, à la tête d’un atelier protégé. À un autre niveau, le maire d’Onet-le-Château, Jean-Philippe Keroslian a témoigné de l’engagement de la collectivité castonétoise - «la collectivité ne peut pas vivre en vase clos» - auprès de six chômeurs de longue durée, qui «ne sont souvent plus crédibles aux yeux des employeurs.» Depuis le mois d’avril et pour une période d’un an, la mairie d’Onet a pris sous sa coupe six chômeurs de longue durée pour leur remettre le pied à l’étrier, en leur proposant une formation qualifiante, en liaison avec Pôle Emploi et des organismes de formation. Ces six chômeurs sont accompagnés par un tuteur et l’un d’entre eux a déjà retrouvé du travail. 

Une initiative avec le Raf

Autre initiative, le club Face Aveyron (Fondation agir contre l’exclusion), qui regroupe déjà une trentaine d’entreprises aveyronnaises, envisage d’organiser une rencontre de futsal, en mai prochain, en liaison avec le Rodez Aveyron Football, pour mettre en rapport des jeunes en difficulté et des chefs d’entreprises. Marc Ayral, le président de Face Aveyron, souhaite également établir des passerelles entre le monde de l’éducation et celui de l’industrie, pour sensibiliser les jeunes aux métiers techniques, en leur proposant, entre autres, plusieurs actions à partir de la vidéo. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Onet-Le-Château

6000 €

Situé à Onet le château, à vendre un emplacement de parking extérieur pour [...]

160000 €

Dans un quartier calme et prisé, terrain à bâtir d’environ 2 000 m². Situ[...]

20 €

Vous résidez sur le secteur d'Onet-le-Château et vous souhaitez stationner [...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?