Etats-Unis: un étudiant poignarde plusieurs personnes sur un campus avant d'être abattu

  • Les victimes d'une fusillade dans une université américaine de l'Oregon sont transportées aux urgences, le 1er octobre 2015
    Les victimes d'une fusillade dans une université américaine de l'Oregon sont transportées aux urgences, le 1er octobre 2015 The News-Review/AFP/Archives - Aaron Yost / The News-Review/AFP/Archives - Aaron Yost
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Un étudiant a poignardé mercredi plusieurs personnes sur le campus d'une université du centre de la Californie (ouest) avant d'être abattu par la police, a indiqué l'université UC Merced où a eu lieu l'incident.

Après avoir d'abord parlé de cinq personnes poignardées, l'université a amenuisé son bilan initial.

"Correction, quatre individus poignardés: deux étudiants, un employé et un vendeur. Tous devraient se remettre de leurs blessures", indique l'établissement sur son compte Twitter @ucmerced, université californienne située dans le comté de Merced, au sud de Sacramento, capitale de la Californie.

Un porte-parole de l'université a précisé à l'AFP que deux des victimes avaient été traitées sur place, et deux envoyées dans un hôpital local.

Des agents ont tiré sur le suspect, un étudiant, qui a succombé par la suite à ses blessures, selon la police de l'université.

"Toutes les victimes sont conscientes", deux ont été transportées à l'hôpital et les autres soignées sur le campus, avait rapidement précisé l'université, qui avait fait part de l'incident sur les réseaux sociaux peu après 08H00 heures locales (16H00 GMT).

D'après le quotidien local Sun Star, des ouvriers qui travaillaient à la rénovation d'un bâtiment sur le campus ont entendu "comme une bagarre dans une classe et quand l'un d'entre eux, identifié comme Byron Price, 31 ans, est allé voir de quoi il retournait, l'assaillant s'est précipité sur lui et l'a poignardé", citant le père de l'ouvrier, John Price.

Le campus a été fermé pour la journée et tous les cours annulés.

Source : AFP

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir