Lévezou Sud-Aveyron

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
  • Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
    Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Publié le / Modifié le S'abonner

Avec l’arrivée des premiers frimas, la saison touristique en Aveyron est presque terminée. Une bonne raison d’effectuer un tour d’horizon de quelques grands sites touristiques incontournables de notre territoire. On peut noter que la saison qui vient de s’écouler n’aura pas enregistré de record majeur. Ainsi la très bonne fréquentation du musée Soulages de 2014 n’aura pas été la même cette année. Rodez a quand même bénéficié, cette année encore, d’un «effet Soulages». 

L'Aveyron, bête médiatique

Toutefois, il est important de remarquer l’exposition médiatique dont l’Aveyron a été l’objet. En juillet, le passage du Tour de France à Rodez a, sans doute, été un des meilleurs éclairages. De plus, des émissions comme Échappées Belles, diffusée fin 2014 sur France 5, Des Racines et des Ailes sur France 3 en juin dernier, ou tout dernièrement le reportage intitulé «Marché de saison : tout est bon en Aveyron» dans l’émission de France 3, «Météo à la carte» ont contribué à accroître la visibilité des atouts touristique de l’Aveyron. Désormais un acteur majeur du tourisme en Midi-Pyrénées. Quant aux valeurs sûres, telles Conques, Roquefort ou Najac, elles ont su conforter l’image du Rouergue. Des effets positifs qui augurent d’une belle saison 2016. 

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Roquefort Société : la fermeture des visites de Papillon a dopé la fréquentation

«On s’attendait à réaliser une bonne saison, mais la fermeture à la visite des caves de Papillon a dopé notre fréquentation», explique Laurence Guibal, de Roquefort Société. Cette fermeture inattendue de Papillon, qui a déplacé sa boutique au bas du village, est intervenue à la fin du mois de juin et très rapidement Société en a ressenti les effets.

De même, l’entreprise a également bénéficié des événements sportifs qui ont animé la région millavoise, à l’instar des 100 km de Millau ou, tout récemment, de la course des templiers. «Les deux ou trois jours qui suivent cet événement, on voit arriver des gens qui y ont participé. On les reconnaît, car ils sont habillés en trailers ou bien... ils ont mal aux jambes !»

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Fort de Najac : merci la télé !

En juin, l’émission des Racines et des ailes a rediffusé l’émission consacrée au département, mettant notamment en avant l’ouest du département et le fort du superbe village de Najac. Une belle publicité avec effet immédiat ! Le fort clôture sa saison avec une fréquentation en hausse de sept pour-cent. À cette hausse de fréquentation, il faut y associer la présence d’un peu plus de touristes étrangers que d’habitude et notamment des Américains. Le fort rouvrira son enceinte lors du week-end de Pâques.

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Conques : toujours la grosse affluence avec l’effet Soulages

«En terme de fréquentation, c’est la deuxième meilleure saison depuis quinze ans», lance Régine Combal, responsable de l’office de tourisme de Conques. Indéniablement, l’effet Soulages est encore présent. «En 2014, nous avions constaté une hausse de fréquentation de 10 %, ce qui est énorme. Et cette année, elle a baissé de 5 % par rapport à l’année dernière. Cela signifie que nous sommes encore sur un effet Soulages».

Mais pas seulement. Conques offre en effet plusieurs portes d’entrée, des chemins de Saint-Jacques au trésor de Conques en passant, donc, par les vitraux de Soulages. Du coup, durant trois semaines en août, le village a dû refuser du monde faute de stationnement disponible. Et cela ne devrait pas cesser, puisque de nouveaux projets voient petit à petit le jour, et notamment la construction d’un nouvel office de tourisme.

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Pradinas : moins de monde qu’en 2014

La chaleur de cet été n’a pas servi le parc animalier de Pradinas. Un peu de monde en juillet, bien plus en août, mais au final une fréquentation bien moindre qu’en 2014. Un constat partagé dans la plupart des sites accueillant des touristes dans cette région.

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Les sentiers de l’imaginaire de plus en plus demandés

À l’office de tourisme de Mur-de-Barrez, on est clair sur le sujet: les sentiers de l’imaginaire (ci-contre) ont été très demandés. Effet de la canicule ou pas, le tout est que dans ce coin du nord de l’Aveyron, on a constaté une hausse de fréquentation de l’office de tourisme pour le moins conséquent de 17%. «C’est un produit familial qui plaît beaucoup, une offre qui correspond à beaucoup d’attentes» souligne-t-on. Et comme la région est bordée de lacs et traversée de rivières, nombre de touristes cherchant la fraîcheur y ont trouvé leur bonheur.

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Cathédrale : bel été et bonne communication

Le clocher de la cathédrale de Rodez a non seulement accueilli beaucoup de monde, avec des montées à 40 ou 50 personnes, mais il a également été vu par beaucoup. Le passage du Tour de France à Rodez cet été a permis de dévoiler les charmes du vaisseau de pierres au monde entier, avec des vues d’hélicoptères exceptionnelles ! De même, les amis de la cathédrale ont pu constater l’effet Soulages, avec la présence d’un public attaché à l’art contemporain qui s’est rué sur les cartes postales représentants les vitraux de Stéphane Belzère.

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Belcastel, un petit village très prisé

La saison 2015 a sensiblement été la même que celle vécue en 2014, avec un pic constaté en août et une petite affluence remarquée en juillet. Mais le château attire toujours 20000 visiteurs environ durant l’année dans ce village bordant l’Aveyron et qui demeure l’un des plus prisés du département.

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Maison d l’Aubrac : plus de 70 000 visiteurs

«C’est une saison sensiblement équivalente à celle de 2014» explique-t-on à la Maison de l’Aubrac. «La canicule, malgré la fraîcheur que l’on pouvait trouver ici n’a pas ramené plus de monde» sourit-on. Dans ce lieu, la présence un peu plus importante qu’à l’accoutumée d’une clientèle étrangère a été constatée. Une clientèle provenant notamment d’Europe de l’ouest, avec cependant peu d’Espagnols et d’Italiens. Et, peut-être un effet coupe du monde rugby, en septembre et octobre, le site a recensé la présence d’Australiens, de Néo-Zélandais et de japonais. Des brésiliens et des Russes également. 

Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été
Tourisme en Aveyron : les Tops et Flops de l'été

Vélo Rail du Larzac : la déception prédomine

A Sainte-Eulalie de Cernon, on s’interroge. Pour la deuxième année consécutive, l’activité de Vélo Rail du Larzac a vu sa fréquentation chuter (ci-contre). «On a démarré péniblement et l’on a décroché assez rapidement», explique-t-on. Sans explication apparente : « L’activité n’est pas mise en cause à écouter tous ceux qui l’ont pratiquée». Une réflexion est en cours pour rebondir, avec notamment le projet de mise en place d’une locomotive à vapeur.

Réagir