Saint-Amans : les reliques oubliées seront dévoilées dimanche

  • Diane Joy a ouvert l’armoire et découvert le secret qu’elle renfermait...
    Diane Joy a ouvert l’armoire et découvert le secret qu’elle renfermait... José A. Torres / CPA / José A. Torres / CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Rodez. Dimanche matin, lors de la messe, puis toute la journée, seront dévoilées les reliques de Saint-Amans, tenues secrètes depuis leur découverte au mois d’octobre. Des reliques tombées dans l’oubli et pourtant très précieuses.

Un indice était pourtant sous leurs yeux. Il aurait dû les mettre sur la voie de ce trésor insoupçonné. La petite chapelle placée dans l’axe de l’autel de l’église Saint-Amans est protégée par une grille haute et fermée à clé. C’est la seule de la sorte dans toute l’église. Elle renferme donc quelque chose de précieux. Mais cela ne leur a pas traversé l’esprit. Si bien que ce n’est que par hasard que ces reliques ont recouvré la lumière.

"Nous cherchions où installer un tableau que nous venions de faire restaurer", explique le père Barrié. C’était au mois d’octobre, il était alors en compagnie de Laurent Fau, conservateur départemental du patrimoine, et Diane Joy, conservatrice du patrimoine du Grand Rodez. Et tous trois voulurent profiter de l’occasion pour jeter un œil au retable du XVIIIe siècle, protégé au titre des monuments historiques de 1908. Sur ce retable, figure une toile représentant un miracle de Saint-Amans, avec Rodez et sa cathédrale en toile de fond. Le tableau a été noirci par le temps et la fumée des bougies. Une restauration s’impose se disent les trois amis. Mais à y regarder de plus près, il apparaît que ce n’est pas une toile qui est posée sur le retable. La peinture a été dessinée sur les portes d’une armoire reliquaire que l’on avait peine à distinguer.

 "C’est très rare ce que l’on a trouvé là"

À la fois surpris et amusés, tous trois vont bien évidemment pousser la curiosité jusqu’à ouvrir ces portes. Sans imaginer un instant ce sur quoi ils allaient mettre la main. "Je vous assure que depuis sept années que je suis à Rodez, j’ignorais réellement l’existence de ces reliques. Personne ne m’en a jamais parlé", sourit le père Barrié, tout juste remis de cette découverte. "C’est très rare ce que l’on a trouvé là, confie Laurent Fau. Il y en a très peu en Midi-Pyrénées, voire dans toute la France".

Ni l’ancien architecte des bâtiments de France, ni l’ancien maire et encore moins celui actuel n’avait eu vent de leur existence. Pour mesurer l’importance de ces reliques, il faut savoir que, par exemple, lorsqu’au XVe siècle le clocher de la cathédrale s’embrasa, des processions se déroulèrent au cours desquelles étaient présentées les reliques afin que le feu cesse ses ravages. Ces reliques seront présentées dès demain matin (10 heures) aux fidèles lors d’une messe célébrée par Mgr Fonlupt et au grand public durant l’après-midi. Un moment qui prend d’autant plus d’importance que l’Église est actuellement en plein synode. À savoir, pour faire simple, qu’elle pense à sa réorganisation.

Or, Saint-Amans est celui qui évangélisa le département au IVe siècle. Qui organisé en quelque sorte l’église dans la région. Et il s’avère que ces reliques exceptionnelles concernent directement Saint-Amans. Reste à savoir ce qu’elles deviendront après leur présentation demain dimanche aux Aveyronnais. Car, une chose est sûre, au-delà du mystère entretenu par l’Église, ces reliques sont d’une valeur telle que, aussitôt découvertes, elles ont été mises à l’abri dans un endroit tenu secret. Et regagneront ce même endroit dès demain soir. La grille fermée à clef de la chapelle principale ne suffit plus, en effet, à les protéger.

PH.R.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

452.88 €

Proche du musée Soulages, appartement de Type 2 au sein d'une résidence de [...]

415 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces secteur Gourgan En[...]

775 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Au 1er niveau : entrée avec [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir