Sports équestres

Clément Ferron prend son impulsion dans le Nord-Aveyron

  • Originaire de Montpellier, Clément Ferron s'entraîne régulièrement dans le Nord-Aveyron.
    Originaire de Montpellier, Clément Ferron s'entraîne régulièrement dans le Nord-Aveyron. Repro CP / Repro CP
  • Originaire de Montpellier, Clément Ferron s'entraîne régulièrement dans le Nord-Aveyron.
    Originaire de Montpellier, Clément Ferron s'entraîne régulièrement dans le Nord-Aveyron. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Art équestre. S’il est originaire de Montpellier, c’est à Taussac au sein de la compagnie Impulsion qu’il s’est pris de passion pour le cheval et multiplie les spectacles équestres dans le monde.

Sur son cheval, Clément Ferron a l’âme du troubadour et l’esprit d’un esthète. Né à Orléans, enfance à Montpellier, son parcours est celui d’un être qui vagabonde au gré de sa passion. Celle-ci l’a conduite à intégrer la compagnie Impulsion basée à Taussac. «J’ai passé mon BEP de soigneur aide moniteur en activité hippique au lycée agricole de St-Affrique qui m’a envoyé en stage à la compagnie Impulsion. C’est là que ma passion du spectacle est née il ya près de dix ans, où j’ai appris mon métier de cavalier acrobate». Et chaque année, il y revient pour travailler, s’améliorer car l’exigence est l’une des clefs de l’excellence.

Doublure de Guillaume Canet dans le film Jappeloup

Âgé de 24 ans aujourd’hui, il arpente le monde en indépendant ou au sein de compagnies de renom comme Cavalia en Amérique, Apassionata en Europe, auprès de Mario Luraschi, Jean-François Pignon, jouant même la doublure de Guillaume Canet dans le film Jappeloup. «Je n’aime pas l’esprit de compétition mais le monde du spectacle qui est libre», pour expliquer sa démarche fondée sur la liberté. Clément voltige, menant une vie de saltimbanque, passionnante mais aussi contraignante.«Quand on finit un spectacle vers une heure du matin, il faut être debout à 7 heures pour nourrir et s’occuper du cheval. C’est un partage qui s’installe, je forme un duo avec le cheval». 

Originaire de Montpellier, Clément Ferron s'entraîne régulièrement dans le Nord-Aveyron.
Originaire de Montpellier, Clément Ferron s'entraîne régulièrement dans le Nord-Aveyron. - Repro CP

Voyage au Burkina Faso

Une complicité qui le conduit à découvrir de nouveaux horizons et de croiser d’autres êtres épris de passion pour le monde équin comme Madi Derme, natif du Burkina rencontré sur une tournée européenne. Une amitié s’est nouée avec la promesse de se découvrir, de s’élever en toute humanité. Ainsi, Clément part en janvier prochain au Burkina Faso, sur les terres de son ami Madi.

«Nous allons échanger sur nos cultures, les traditions équestres. Nous allons faire des spectacles en public, donner des cours et partager le savoir et nos expériences. Ça va être pour moi une grande découverte, un changement radical des méthodes que j’ai pu découvrir en Camargue ou lors de spectacles ou des tournées en Europe centrale, Europe de l’Est, à Oman, aux États-Unis, au Canada devant des milliers de spectateurs, là-bas, je serai connecté à la vraie vie», confie ce voyageur en quête d’humanité où le cheval est un passeur de valeurs qui donnent sens.

Taussac, le labo des chevaux

À son retour, avant de reprendre le rythme effréné des spectacles équestres, il sera de retour, en février, à Taussac, au sein de la compagnie de Ghislain Cayla. «C’est un laboratoire pour les chevaux et j’adore l’Aveyron, il y a de la place, de la verdure». Ces grands espaces qui apaisent et laissent place aux sentiments. Un petit air d’Afrique finalement. 

Olivier Courtil
Réagir