Véhicules électriques : des bornes de recharge en Aveyron, dès 2016

  • Ce sont 48 bornes électriques qui doivent être installées à travers le département, début 2016.
    Ce sont 48 bornes électriques qui doivent être installées à travers le département, début 2016. Sieda
  • Véhicules électriques : des bornes de recharge en Aveyron, dès 2016 Véhicules électriques : des bornes de recharge en Aveyron, dès 2016
    Véhicules électriques : des bornes de recharge en Aveyron, dès 2016
Publié le , mis à jour

Automobile. Ce sont 48 bornes électriques qui doivent être installées à travers le département, début 2016. Dans un premier temps cinq bornes de recharge «rapide» seront mises en service dans les grandes villes.

Où qu’ils se trouvent en Aveyron, les utilisateurs de voitures électriques ou hybrides vont bientôt pouvoir recharger leur véhicule. Dès le mois de janvier, cinq bornes électriques devraient être installées autour de la RN 88 : Rodez, Laissac, Baraqueville mais également à Decazeville et Saint-Affrique. Aujourd’hui, seuls quelques concessionnaires automobiles ou certains parkings proposent de tels dispositifs. Ces équipements installés dans les principales villes du département seront des bornes dites «rapides» qui délivrent jusqu’à 50kWa. Le temps de rechargement du véhicule n’excède pas 30 minutes.

Négociation avec les collectivités

L’enveloppe des offres d’appels sera décachetée fin décembre. Voilà pour la première étape. À l’automne 2016, viendra ensuite l’installation des autres bornes. Au nombre de 43, celles-ci proposeront un temps de chargement plus long (environ 2 heures). Le Syndicat intercommunal d’électricité du département de l’Aveyron (Sieda) est actuellement en négociation avec les collectivités «pour établir les emplacements précis de ces bornes», confie Guillaume Chambert, directeur des services techniques du Sieda. D’autres villes pourraient se porter candidates, dans les semaines à venir.

«Constituer un maillage efficace»

Au total, le Sieda table sur une cinquantaine de bornes installées. Si l’endroit exact où seront implantées ces bornes n’est pas encore défini «elles devront se situer à proximité de commerces, par exemple, souligne Guillaume Chambert. L’utilisateur doit pouvoir patienter en attendant que sa voiture se charge.» Une fois l’installation lancée, «la mise en service pourra se faire très rapidement, une semaine ou dix jours plus tard. Notre objectif est de constituer un maillage efficace pour que les utilisateurs de voitures électriques puissent recharger leur véhicule où qu’ils soient», explique le directeur des services techniques du Sieda.

Le prix des bornes «rapides» reste élevé. Environ 30 000€, que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie subventionne à hauteur de 40%. Le reste de l’aide est apporté par le Sieda pour moitié, la commune complète. Alimenter de telles bornes demande une réserve de puissance importante et des infrastructures capables de la supporter. «Le réseau actuel est tout à fait capable de les prendre en charge, plaide Guillaume Chambert. Les études que nous avons menées ont levé les inquiétudes que nous pouvions avoir à ce sujet.»

Véhicules électriques : des bornes de recharge en Aveyron, dès 2016
Véhicules électriques : des bornes de recharge en Aveyron, dès 2016

PH.H.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?