Onet : le projet de Maison commune revu à la baisse

  • Les locaux route de Marcillac ont finalement été jugés «surdimensionnés».
    Les locaux route de Marcillac ont finalement été jugés «surdimensionnés». José A. Torres
Publié le , mis à jour

Initiative. Des associations, collectifs et syndicats s’étaient rapprochés pour bâtir un projet basé sur l’économie sociale et solidaire. Après des mois de travail, des désaccords ont eu raison de la grande idée.

Il a d’abord failli voir le jour sous le nom de Maison commune dans l’ancien local de la Sernam, à Rodez, puis, un peu plus tard, sous un autre nom, dans un entrepôt plus vaste de la route de Marcillac, à Onet. Il, c’est le Plan B, un nom qui fait référence au livre de l’économiste Christian Kellermann, Un Plan B pour l’économie mondiale. Un projet porté par une quinzaine d’associations et de collectifs, (Artisans du monde, Canopée, Nature et progrès, LPO, Sortir du supermarché, Conf', ADDEAR12, l’Afogg, Faucheurs volontaires, etc.), soit près d’un millier de sympathisants, qui ambitionnent de rassembler en un seul lieu tous les acteurs de l’économie sociale et solidaire.

«Tous ceux qui estiment qu’il faut produire pour nourrir et non produire pour produire», résumait, à l’époque, l’un des sympathisants. Aussi, après des mois d’attente et de silence certains pensent aujourd’hui que cette belle initiative ne sortira finalement jamais des cartons... Ou du moins pas sous la forme escomptée. «J’ai laissé tomber», concède José Vasquez avec une pointe de déception dans la voix. «C’est malheureux, mais on ne s’est finalement pas entendu sur la taille du projet», précise le militant de Canopée qui a consacré beaucoup de temps et d’énergie à la réalisation de cette initiative.

Et d’ajouter: «Les gens nous ont suivis en faisant des dons via la plateforme de financement sur internet. D’autres associations ont souhaité se joindre à nous. Il ne restait que quelques mètres carrés à pourvoir dans ce vaste entrepôt de 2000 m². Le projet était certes ambitieux, mais le site était idéalement placé. Ça allait marcher j’en suis sûr».

«Il fallait voir grand»

Un avis pas vraiment partagé par les gens de la Confédération paysanne (Conf’). Ils l’ont d’ailleurs fait savoir en s’opposant à la signature du bail pour l’acquisition des locaux route de Marcillac. «Le projet tel qu’il était imaginé était surdimensionné», se défend Francis Enjalbert de la Conf’. Opposé aux modèles défendus par la grande distribution, la Conf’estimait que «le projet s’en rapprochait trop», notamment par la taille. «Justement, précise José Vasquez, le modèle économique que l’on imaginait passait par là pour asseoir ce projet politique. Pour que ça marche il fallait voir grand.» 

Une vision différente qui a finalement provoqué la rupture au sein du collectif. «Au moins six personnes membres du comité de pilotage ont décidé de se mettre en retrait», poursuit-il. Quant à la Conf’, elle est bien décidée à poursuivre l’aventure. «Il faut que l’on ouvre au printemps ce marché de producteurs. Nos adhérents comptent vraiment dessus.» Même si le site choisi n’a pas encore été dévoilé, il se murmure que la Conf’aurait des vues sur l’ancien local Rouchy, zone de Cantaranne.

«Ce n’est pas idéalement placé, estime José Vasquez. Et c’est aussi beaucoup plus petit. Je ne vois pas comment ils pourront y faire tenir un point de vente collectif pour une cinquantaine de producteurs locaux engagés dans une agriculture bio ou paysanne, une épicerie solidaire, une activité de restauration en insertion, les réserves et les chambres froides, l’atelier de découpe, le garage associatif, les bureaux des adhérents...».Réponse au printemps prochain. 

RB
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Onet-Le-Château

101000 €

Appartement de Type 2 BIS d'environ 55m² , idéal investisseur ou primo-accé[...]

1280 €

ONET LE CHATEAU - Dans le secteur très recherché Les Balquières - Maison 4 [...]

230000 €

Nouveauté à découvrir dans notre agence ! Vous recherchez une maison avec [...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?