Vie commerçante

Anthony Yvin a trouvé sa voix dans l’événementiel

  • Derrière les platines ou micro à la main comme ici lors d’une animation.
    Derrière les platines ou micro à la main comme ici lors d’une animation. PADS / PADS
Publié le / Modifié le S'abonner

Portrait. Plus qu’une passion, c’est aujourd’hui son métier. Organisateur, animateur, créateur, il propose depuis près de trois ans de nombreux concepts, différents mais néanmoins complémentaires.

Un jour, presque sur un coup de tête, il a opté pleinement pour le plan B. Près de trois ans plus tard, aucun regret ne transpire de son sourire. Du haut de ses trente printemps, Anthony Yvin a donc trouvé sa voie, voire même sa voix dans l’événementiel. Il a ainsi créé «Dancefloor event» et trace désormais ses sillons là où on lui demande généralement de sortir un peu des sentiers battus.

Cette passion musicale, il l’a chevillée au corps depuis une dizaine d’années. «J’avais un peu de matériel, j’aimais bien la musique électronique et les copains me demandaient de venir assurer des soirées. Comme je suis perfectionniste, j’aime les choses bien faites. Depuis, j’invente car ce que je déteste le plus, c’est la “normalité”.»

Sur-mesure

En juin 2013, le natif de Villefranche, mais aux origines parisiennes, réalise donc le grand saut. Il lâche le rayon des cycles d’une enseigne de la ville pour se donner le temps de construire sa nouvelle vie. Que ce soit pour le passage à la majorité ou pour une quarantaine rugissante, avec de la musique actuelle ou plutôt des années 80, dans les tons criards ou en noir et blanc, Anthony Yvin, derrière ses platines et le micro au bord de la bouche, est dans son élément. Avec sa compagne Alexandra Courdesses pour la touche féminine, il n’a pas son pareil pour faire du sur-mesure.

«Je n’ai pas de limite dans l’organisation d’une soirée et ce n’est pas pour autant que cela coûte cher.» D’ailleurs, et malgré «des charges administratives de plus en plus lourdes qui obligent à passer beaucoup de temps au bureau», il a lancé trois concepts différents, mais complémentaires à la fois. «Il y a la location de jeux dans un parc à l’intérieur ou à l’extérieur, du son, de l’éclairage et des effets spéciaux, et enfin du mobilier et de la décoration en location également.» Tout cela sans modération pour ce qui est de l’ambiance. 

Comme il l’avait déjà réalisé en février, Anthony Yvin va installer son «Magicland» (jeux gonflables, parcours ludiques, animations...) au hall polyvalent de Lanuéjouls du 19 décembre au 3 janvier, tous les jours de 9 heures à minuit.

PADS
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

252000 €

Tous commerces à proximité immédiate à pied pour cette maison de ville de 2[...]

488 €

Beau T3 duplex traversant en tour de ville. Il offre un séjour/cuisine sem[...]

179000 €

Bel emplacement pour cette maison individuelle de 140 m² proposant cuisine [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir