Vie commerçante

Anthony Moreira fait appel au financement participatif

  • Anthony Moreira espère reprendre le bar-restaurant rue Droite en mars prochain.
    Anthony Moreira espère reprendre le bar-restaurant rue Droite en mars prochain. OC / OC
Publié le / Modifié le S'abonner

Commerce. Cet Espalionnais compte reprendre en mars prochain l’établissement Ferrié, rue Droite. Pour se lancer, il a besoin de 4200€  pour réaliser la mise aux normes. Cet appel est une première à Espalion.

Tout n’est pas mauvais sur Internet, loin de là! Anthony Moreira en fait l’agréable expérience - faute de soutien significatif des banques - en sollicitant un financement participatif via le web pour pouvoir ouvrir sa première affaire. Il s’agit de reprendre l’établissement de Danielle et Michel Ferrié installé depuis 1960 dans la rue Droite.

Pour ce faire, Anthony, âgé de 25 ans, a besoin de 4200 pour financer la mise aux normes de l’accessibilité. «J’ai sollicité Aveyron Initiative qui m’a donné son feu vert mardi dernier et j’ai obtenu un bon prix d’un artisan pour mettre aux normes la baie vitrée mais il me manque encore de l’argent», confie Anthony qui a donc eu l’idée de lancer un financement participatif via le site internet «Ulule» pour donner vie à son projet. Ce projet intitulé «L’authentique» du nom du restaurant qu’il espère bien ouvrir en mars prochain, est le dessein de sa vie.

«J’aime être au service des autres»

«J’ai toujours voulu ouvrir mon restaurant, j’aime la créativité». Passé par l’école hôtelière de St-Chély-d’Apcher, Anthony a occupé depuis différents postes allant de commis de cuisine, cuisinier, pâtissier à l’hôtel-restaurant Beauséjour (une étoile au guide Michelin). Il a exercé aussi en salle comme serveur, chef de rang et fut même adjoint de direction pour le groupe Louvre hôtel, dans l’Hérault. Mais ce natif d’Espalion, âgé de 25 ans, a pour ambition d’ouvrir son restaurant sur ses terres. Il est tellement investi pour sa ville qu’il est aussi pompier volontaire depuis 2013 dont il est président de l’amicale. «J’aime être au service des autres». Être utile pour la santé donc comme pour le futile en devenant chef de son propre restaurant pour proposer de bons petits plats. «Je cuisinerai uniquement avec des produits locaux et frais», prévient-il. 

Date butoir le 7 janvier

En attendant, il lui faut donc 4200 pour que son objectif devienne authentique. Lui l’est. Solidaire et investi. Reste aux êtres humains, citoyens, d’en faire autant pour donner vie et (travail) à ce jeune Espalionnais tout en soufflant un vent de jeunesse dans la rue principale du centre-ville… et permettre aussi à Danièle et Michel Ferrié de profiter enfin de leurs retraites après 45 ans de bons et loyaux services au 48 de la rue Droite! Attention, la date butoir du financement participatif est fixée au 7 janvier pour récolter la somme qui sera évidemment reversée aux participants si celle-ci n’est pas atteinte. Quant à savoir ce qu’il y aura dans l’assiette, Anthony avoue que son plat préféré est le magret de canard au miel. Une bonne idée à soumettre à sa carte en mars prochain.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

780000 €

Situé sur la vallée du Lot et sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle[...]

38300 €

Situé dans le centre-ville d'Espalion à  proximité de toutes les commodités[...]

43000 €

Maison entièrement à rénover sur 4 niveaux avec grandes caves voutées, deux[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir