Culture et Loisirs

Parrain de "Bruits de couloir", Galabru « était un homme de grand cœur »

  • En août 2012, Michel Galabru, le comédien aux plus de 250 films et téléfilms, était venu à la rencontre des jeunes élèves de l’école de théâtre de « Bruits de couloir ».
    En août 2012, Michel Galabru, le comédien aux plus de 250 films et téléfilms, était venu à la rencontre des jeunes élèves de l’école de théâtre de « Bruits de couloir ». reproduction Centre Presse / reproduction Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Hommage. Le célèbre acteur était, depuis plusieurs années, le parrain de l’école de théâtre de l’association luc-primauboise «Bruits de couloir.» Il s'est éteint lundi "dans son sommeil" à 93 ans.

Michel Galabru s'est éteint la nuit dernière, dans son sommeil, à l'âge de 93 ans. était de toute évidence une gueule et un grand monsieur du cinéma et du théâtre, qui laissera de très bons souvenirs partout où il est passé et où il s’est produit. C’est notamment le cas du côté de Luc-la-Primaube et de l’association « Bruits de couloirs» dont l’école de théâtre était parrainée depuis 2010 par l’interprète du Juge et l’Assassin, film pour lequel il avait obtenu le César du meilleur acteur en 1977.

"Nous l’avions contacté par courrier et il nous a répondu favorablement, se souvient Florian Canac, qui copréside la troupe de théâtre amateur luc-primauboise avec Samuel Blanc. À la suite de cet échange épistolaire, nous avons pu organiser sa venue. Le 2 août 2012, il a joué les Rustres de Carlo Goldoni, devant plus de 700 personnes, à la salle d’animation de Luc."

"Très abordable"

Non sans une certaine émotion, le comédien amateur évoque un "homme au grand cœur, d’une grande simplicité, quelqu’un de très abordable."  "Avant de partager un repas avec les membres de l’association, il avait pris le temps de faire des photos avec les élèves de l’école de théâtre et de répondre à leurs questions.Plusieurs d’entre nous l’avions également revu à Saint-Affrique, en 2014."

Le comédien, qui possédait une maison dans le hameau cévenol de La Rode-Basse, sur la commune d’Avène-les-Bains, rendait régulièrement visite à plusieurs de ses amis dans le Sud-Aveyron, où certains n’ont pas oublié la vieille Twingo brinquebalante à bord de laquelle Michel Galabru se déplaçait, en compagnie de son chauffeur. L’image d’un homme qui aimait tout simplement la vie. Et la vie le lui a finalement bien rendu.

J.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

450 €

LA PRIMAUBE : T2 dans une résidence calme et dans un cadre de verdure proch[...]

92250 €

VOUS RECHERCHEZ OU SOUHAITEZ VENDRE CE TYPE DE BIEN ? APPELEZ-NOUS AU  IMMO[...]

93900 €

LUC LA PRIMAUBE. Cet appartement de type 2 de 43,3 m2 est situé au 2ième et[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir