Aveyron : six radars flashent désormais à double-sens

  • Aveyron : six radars flashent désormais à double-sens
    Aveyron : six radars flashent désormais à double-sens José A. Torres / Centre Presse
Publié le , mis à jour

Prévention. Depuis quelques heures, 6 des 13 radars fixes du département peuvent flasher dans les 2 sens. Et le dispositif devrait encore se renforcer au cours de l’année avec 2 radars supplémentaires équipés.

Évoquée depuis quelque mois, la transformation de plusieurs radars fixes en radars double sens est effective depuis quelques heures en Aveyron. La prudence est donc de mise, d’autant que la physionomie des appareils en question ainsi que leur emplacement n’ont guère changé.

En fait, la seule différence, à savoir le flash qui s’active dans les deux sens, n’est réellement visible qu’en cas d’excès de vitesse et d’infraction. Donc, trop tard. Au nombre de six, les radars modifiés sont ceux de Firmi sur la RD840, de Combrouze à Castanet sur la RD911, des Farguettes à Mayran (RD994), de Baraqueville à Moyrazès (RD911), de Maleville (RD1) et de Saint-Affrique (RD999) depuis le mois de novembre celui-là.

"En fait, c’est comme si l’Aveyron qui comptait jusque-là treize radars fixes venait de se doter, d’un coup, d’un tiers de radars supplémentaires", remarque, astucieusement, un automobiliste.

Bientôt un radar autonome

Et ce n’est pas fini, car deux autres radars fixes, à Espalion (radar des 4 routes sur la RD920) et Saint-Léons (radar de Bois du FourRD911), devraient être modifiés en 2016 pour flasher eux aussi dans les deux sens. Présent, hier matin, sur la RD911, pour constater de la bonne marche du nouveau radar à double sens du Mayran, le préfet de l’Aveyron Louis Laugier a tenu à souligner "le rôle préventif" des radars automatiques.

"Signalés en amont par des panneaux, alors que ce n’est plus obligatoire, insiste-t-il. Ils incitent la plupart des usagers à lever le pied. Mais, comme les gens ont tendance à s’habituer et à relâcher leur vigilance, nous devons nous adapter et parfois être répressifs afin de les protéger contre eux-mêmes." "Il y a eu moins de morts sur les routes du département en 2015 (28 contre 33 en 2014), mais davantage d’accidents, précise encore le représentant de l’État en Aveyron. Et surtout davantage de blessés (238 contre 204 en 2014). Il ne faut donc pas baisser la garde."

Pour ce faire, le dispositif de radars fixes est renforcé par sept radars mobiles (des véhicules de police et de gendarmerie). Auxquels il convient d’ajouter deux autres véhicules banalisés capables de flasher les contrevenants tout en roulant dans le trafic. Un nouveau radar autonome, dit radar de chantier, va aussi bientôt faire son apparition afin d’équiper les portions de routes dont la vitesse est limitée temporairement à cause de travaux.

R.B.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?