Rodez : le disquaire associatif s’installe dans le quartier du Faubourg

  • Les deux hommes se connaissent bien et partagent la même approche culturelle.
    Les deux hommes se connaissent bien et partagent la même approche culturelle. Joel Born / Centre Presse
Publié le

Culture. Contraint de quitter la MJC d’Onet-le-Château, l’animateur du Studio, Cyril Caucat, a trouvé refuge artistique et musical dans l’atelier de son ami Jean-Jacques Valencak.

Tranquillement mais sûrement, le quartier ruthénois du Faubourg affirme sa nouvelle vocation culturelle. À quelques pas de la scène et de la salle de concert du Club, l’atelier artistique de Jean-Jacques Valencak vient d’ouvrir ses portes au disquaire associatif Cyril Caucat, après que ce dernier ait été contraint de quitter la MJC d’Onet-le-Château, où son emploi a été supprimé. Il est vrai que les deux hommes se connaissent bien et partagent la même vision culturelle, l’un et l’autre s’occupant depuis une quinzaine d’années de l’association Sweet Art.

Salle d’écoute et lieu d’échanges

Créateur du label Arbouse Recordings, qui produit plusieurs artistes, organisateur de concerts et programmateur du défunt Studio castonétois, Cyril Caucat connaît bien la musique. Depuis 2013, il avait initié, au sein de la MJC d’Onet, l’activité de disquaire associatif. "Il est important qu’une telle structure puisse perdurer, nous avons besoin d’un disquaire indépendant", souligne Jean-Jacques Valencak.

Avec un stock de plus de 3000 disques et autres CD neufs et d’occasion, régulièrement renouvelé, l’Arbouse Shop fonctionnera sur le principe d’un dépôt-vente, du mardi au samedi, de 14 heures à 18 heures. Un dépôt-vente, mais aussi une salle d’écoute et un lieu d’échanges, dans l’esprit d’ouverture et de créativité de l’atelier JJV. D’ores et déjà, une convention du disque est prévu fin mars et plusieurs rendez-vous autour du vynil plus que jamais renaissant sont envisagés.

État d’urgence

Ce vendredi 15 janvier, à 18h 30, aura lieu le vernissage de la prochaine exposition de l’atelier JJV État d’urgence. L’actualité nationale a nourri la réflexion du maître des lieux. "Il se passe des choses. J’ai voulu partager mes angoisses, ma vision", résume l’artiste qui présentera, jusqu’au 7 février, plusieurs peintures et dessins. Des tapis de guerre et de riposte, mais aussi son armée des ombres (des ombres portées de figurines au crayon) et même des billets originaux de la monnaie de l’État d’urgence.

Bref, du Valencak dans le texte et dans les formes... Parce que, justement et sans mauvais jeu de mots, l’argent est le nerf de la guerre, l’association Sweet Art lance sa nouvelle campagne de soutien (10 l’adhésion). Ce dimanche 17 janvier, l’atelier JJV propose une après-midi découverte du disquaire associatif. Les 24 et 31 janvier, l’espace artistique du Faubourg accueillera le duo de folk sauvage de The Ant puis le bassiste américain Bill Lowman.

Joël Born
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?