Une nouvelle reconnaissance pour la filière Regalou

Publié le

Grâce à l’appui de la chambre d’agriculture et à la coopérative agricole Unicor, l’interprofession blé, farine, pain, l’association qui gère le pain Regalou, vient d’être reconnue Groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) par la Direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (Draaf).

Une bonne nouvelle qui permet à la filière Regalou (des pains réalisés avec des farines 100% aveyronnaises) d’être pérenne dans un cadre écologique préservé et économiquement viable. Pour poursuivre dans cette voie, plusieurs autres actions sont prévues (maîtrise des intrants, désherbage mécanique, etc.) afin de trouver des variétés qui répondent aux besoins qualitatifs de la filière tout en étant adaptées aux conditions pédoclimatiques.

Au final, tous les résultats seront communiqués à l’ensemble des agriculteurs afin que la mise en pratique soit la plus large possible, même sur les céréales fourragères, et qu’elle profite au plus grand nombre. Pour mémoire, la filière Regalou offre un débouché structuré, stable et rentable qui permet aux exploitations adhérentes de consolider leurs revenus.

Aujourd’hui, les 19 agriculteurs aveyronnais de la filière Regalou produisent 500 tonnes de blé par an. Les pains qui en découlent sont distribués dans une quarantaine de boulangeries (28 ou 29 artisans en Aveyron, le reste dans les départements limitrophes et à Paris). À ce titre, la filière Regalou souhaiterait enrôler une dizaine de boulangers supplémentaires. Les candidats sont les bienvenus.

R.B.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?