Nationale 3 masculine. Rodez enchaîne à Auch, Villefranche toujours bloqué...

  • Troisième victoire de rang pour le Srab de Matija Sagadin.
    Troisième victoire de rang pour le Srab de Matija Sagadin. Archives Jean-Louis Bories / Archives Jean-Louis Bories
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Agen-Villefranche 85-67

Les espoirs étaient minces. Depuis hier soir, ils n’en sont peut-être plus du tout. Sur le parquet d’Agen, Villefranche s’est incliné et avec cette nouvelle défaite, la 12e en 15 sorties cette saison, la perspective du maintien s’est largement éloignée. D’autant plus face à un concurrent direct. Avec désormais trop de points de retard, et encore un seul match face à un prétendant à la survie (Colomiers), il faudrait un miracle aux hommes d’Alexandre Vergniory, bloqués à la dernière place.

Espéré hier soir, le redressement n’a pas eu lieu. Pis, la soirée a rapidement viré au naufrage face à des Agenais emmenés par un Sérénet jamais arrêté. Trop tendres en défense, les coéquipiers de Guillaume Roux ont de surcroît trop raté pour escompter tout autre résultat: à l’approche du 4e quart-temps, le BBV affichait un bilan de 19 tirs réussis sur 42 tentés à 2 points (1/5 à 3 points)! Trop peu pour éviter un nouveau revers et, surtout, pour entretenir une flamme qui ne brûle guère plus depuis hier.

Auch - Rodez 65-77

Les Ruthénois ont confirmé leur regain de forme en signant un troisième succès consécutif, hier, sur le parquet d’Auch. Il s’agit de la meilleure série d’invincibilité des équipiers de Matija Sagadin cette saison en championnat. C’est toujours bon à prendre, même si cela n’est pas suffisant pour revenir dans la course à la montée.

Chez les Auscitains, qui comptaient avant la rencontre trois points d’avance sur Rodez, les hommes de Willy Sénégal ont fait la course en tête tout au long de la rencontre, en s’appuyant essentiellement sur un secteur défensif performant. «Sur ce plan-là, c’est notre meilleur match de la saison», a apprécié l’entraîneur aveyronnais après le buzzer. Cette imperméabilité s’est traduite au tableau d’affichage, puisque les Ruthénois n’avaient concédé que 35 points à l’issue du troisième quart-temps (35-55). Avant de finir le travail devant les Auscitains, qui ont durci le jeu dans les dernières minutes.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir