Bertholène : manifestation samedi contre le projet éolien

  • Jean-Louis Baghioni, commissaire-enquêteur, a reçu hier deux courriers mais s’attend surtout à une grosse mobilisation samedi.
    Jean-Louis Baghioni, commissaire-enquêteur, a reçu hier deux courriers mais s’attend surtout à une grosse mobilisation samedi. OC
Publié le , mis à jour

L’enquête publique sur ce projet qui divise a débuté hier en mairie.

Le projet éolien dans la forêt des Palanges est entré lundi dans une nouvelle étape avec le début de l’enquête publique en mairie de Bertholène. Si Jean-Louis Baghioni, commissaire-enquêteur, n’a pas eu la visite de public, il a reçu deux courriers.

«Je m’attends surtout à recevoir beaucoup de monde samedi avec la manifestation», confie-t-il. Une manifestation lancée par l’association de Sauvegarde des Palanges, à partir de 10 heures, pour s’opposer au projet éolien dans la forêt des Palanges.

«Alors que la Cop21 a rappelé l’importance des forêts pour lutter contre le changement climatique, la filiale d’une entreprise allemande projette de défricher des hectares de bois pour implanter des machines qui culmineront à 1018 m d’altitude», dit Pierre Van Ommeslaeghe, président de l’association pour expliquer la raison de la manifestation au moment où le commissaire enquêteur sera présent en mairie.

Pour rappel, le projet initial prévoyait onze éoliennes en 2013, ramenées à six aujourd’hui, comprenant deux mâts de 170 m, deux autres de 145 m et deux autres de 130 m. Pour l’association de sauvegarde, et comme il est écrit aussi sur les deux courriers reçus hier, l’impact paysager «avec des éoliennes visibles à des kilomètres à la ronde», et environnemental «avec des espèces végétales et animales protégées», sont mis en avant.

De son côté, Jacques Maisonabe, maire de Bertholène, se dit favorable au projet, indiquant «que le projet ne se fait pas en ligne de crête, non visible notamment de Montrozier» et rappelant les retombées financières avec notamment un loyer de 3000 /MW, sachant que le projet compte six éoliennes pour une puissance de 2 MW. Concernant l’enquête publique, l’édile s’étonne d’un point, celui d’imposer une altimétrie rectiligne des éoliennes, et soulève un manquement, l’absence du coût du transformateur qui sera lui, installé à Bozouls.

Ce point pourrait bien être le talon d’Achille de ce projet mené par la société Vents d’Oc. Car, selon, l’association de sauvegarde, cette installation s’élèverait «à 2M€ pour accueillir la production d’une quarantaine de machines». Le commissaire enquêteur sera d’ailleurs aussi présent en mairie de Bozouls, les 9 et 18 mars de 9h à midi. À Bertholène, ces mêmes jours là mais de 14h à 17h et ce samedi 5 mars de 9h à 12h donc, jour de la manifestation. .

O.C.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Bertholène

49000 €

Joli terrain de 1471 m² dans un village au calme. A 5 min de Laissac et 15 [...]

200000 €

Dans quartier résidentiel, pleine nature, beau pavillon des années 60 compo[...]

81900 €

Terrain à bâtir de 1 500 m².Tous les réseaux (voirie, électricité, eau pota[...]

Toutes les annonces immobilières de Bertholène
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?