Culture et Loisirs

Le musée de Géologie de Decazeville privé d’exposition temporaire

  • Après la réduction du montant des subventions aux associations, une programmation culturelle revue aussi à la baisse, voici à présent le musée de géologie victime des restrictions budgétaires.
    Après la réduction du montant des subventions aux associations, une programmation culturelle revue aussi à la baisse, voici à présent le musée de géologie victime des restrictions budgétaires. Archives CP / Archives CP
Publié le / Modifié le S'abonner

L’exposition sur la savane africaine devait avoir lieu du 15 février au 26 juin. Un bureau municipal l’a reportée «sine die».

Le 15 février dernier dans le cadre des expositions ponctuelles qu’il accueille chaque année, le Musée de géologie Pierre-Vetter devait inaugurer une exposition consacrée à la savane africaine… Il s’agissait cette fois d’une exposition itinérante montée par le Musée d’Histoire naturelle du Havre.

Elle avait donc été réservée. Comme pour chacune des manifestations organisées par le musée, les écoles en avaient été informées et avaient retenu leurs dates de visite… Bref, tout semblait calé ! Seulement voilà, quelques trop courtes semaines avant, alors que les préparatifs entraient dans leur dernière phase, patatras, l’exposition est annulée à la suite d’une décision prise en bureau municipal en date du 18 janvier.

Étonnement

Les premiers à s’étonner et à s’émouvoir de cette décision sont les responsables du musée havrais. «Nous avons été avertis la semaine dernière. C’est un manque à gagner pour nous car la réservation d’une exposition et son installation se font plusieurs mois à l’avance. Son coût est inférieur à 10 000€ ».

«Certes, c’est un peu tardif pour décommander une exposition, concède Alain Alonso, premier adjoint au maire. Il est vrai que cette exposition était bien prévue. En amont, tout le monde avait bien travaillé à son montage, mais le bureau municipal en a décidé ainsi pour des raisons d’organisation, mais aussi pour des raisons budgétaires. Pour être complet, sachons toutefois que rien n’avait été signé avec le Musée du Havre».

Chat échaudé…

Une telle décision, de par le fond et la forme, peut être lourde de conséquences dans la mesure où le monde des musées est petit et qu’à l’avenir, ces musées pourraient regarder à deux fois avant de songer à contracter quoi que ce soit avec le musée decazevillois.

«Un coût important»

«Concernant le coût de l’exposition, je tiens à apporter quelques précisions, poursuit l’élu. Tous frais confondus : rétribution du musée havrais, transports, assurances, communication, l’exposition en question, qui n’est pas annulée, mais reportée sine die, coûtait 21 000€. L’une des dernières expositions a coûté 32 000€. Enfin, je tiens à indiquer également que sous les mandats Gadéa et Reuilles, le musée a accueilli jusqu’à trois expositions annuelles. Mais c’est également sous ces mandats-là que le musée n’en a organisé plus qu’une seule. En cause, le prix de ces expositions scientifiques qui a explosé! Quoi qu’il en soit, rien n’est gravé dans le marbre, rien ne nous impose de proposer une exposition temporaire tous les ans.» 

Polémique

Bien évidemment, cette «annulation» n’est pas passée comme lettre à la poste. Beaucoup s’en sont émus, le groupe d’opposition, mais aussi les enseignants et parents d’élèves. Les enseignants ont été reçus mardi en mairie par Alain Alonso. Dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle (qui débute à la maternelle et se poursuit jusqu’à la classe de 3e), l’élu a suggéré que «si les écoliers ne peuvent pas se rendre au musée, le musée, en revanche, peut se rendre dans les écoles…» [/CIT]

Et le conservateur ?

Enfin, à la question de savoir si la mairie ne prenait pas ainsi le risque de «perdre» un collaborateur de qualité en la personne de Mathieu Communeau, qui fait un excellent travail, non seulement dans le musée, mais aussi hors des murs du musée en proposant des conférences de premier plan, avec des intervenants de grande notoriété, Alain Alonso a rappelé que pour conserver le label de musée de France, un conservateur était nécessaire. Cela ne répond certes qu’en partie à la question, d’autant que rien n’oblige non plus le territoire à avoir un musée labellisé ! 

PH.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

44000 €

VENDS TERRAIN A DECAZEVILLE D'UNE SUPERFICIE D ENVIRON 2300M2 VUE DÉGAGÉE A[...]

199500 €

PROXIMITÉ DECAZEVILLE - Maison en plein cœur de ville et proche de toutes l[...]

39000 €

LOCAUX DANS IMMEUBLE COLLECTIF CENTRE DE DECAZEVILLE COMPRENANT En rez de c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir