Musée Pierre Soulages

Le musée Soulages soutient l’égalité des chances

  • Depuis son ouverture, le musée Soulages s’efforce de s’adresser à tous les publics et de faciliter l’accès à la culture au plus grand nombre. En évitant une approche trop élitiste de l’art.
    Depuis son ouverture, le musée Soulages s’efforce de s’adresser à tous les publics et de faciliter l’accès à la culture au plus grand nombre. En évitant une approche trop élitiste de l’art. José A. Torres -
Publié le / Modifié le S'abonner

Un partenariat est engagé avec Sciences Po Toulouse en direction de collégiens et lycéens se trouvant en situation défavorable.

Le musée Soulages s’ouvre. Et continue de s’ouvrir. En direction du plus grand nombre. Dans le cadre notamment du programme des Dynamiques de l’innovation sociale et politique (Dispo), le musée national ruthénois vient de sceller une convention cadre de partenariat avec Sciences Po Toulouse. Ce dispositif, en direction de plusieurs collèges et lycées (dont celui de La Découverte, à Decazeville) des huit départements de l’académie de Toulouse, consiste à favoriser et accompagner le choix de «trajectoires scolaires longues et différenciées.»

 Il s’adresse prioritairement à des élèves dont la situation économique, sociale, familiale, culturelle, de handicap, de genre ou encore géographique est susceptible de produire des situations d’inégalité des chances préjudiciables à la réussite scolaire et universitaire, et vise à les inciter à se projeter dans des parcours post-bac.

Égalité pour tous

«Comme d’autres grandes écoles, Sciences Po se démocratise, s’ouvre sur la société. Je suis bien évidemment partant pour ce genre de choses», précise le conservateur du musée Soulages, Benoît Decron, ce dernier se réclamant volontiers de Jean Vilar, lorsque le directeur du Théâtre national populaire (TPO) prônait l’égalité culturelle pour tous.

«Le public, je ne connais pas, je connais tous les publics», se plaît d’ailleurs à souligner le directeur et conservateur en chef des musées du Grand Rodez. Dans une approche plus générale, les musées ruthénois ont déjà engagé plusieurs initiatives avec diverses écoles et associations.

Dans le cadre d’un travail sur les différences, coordonné par Céline Costes, une action avec le public en situation de handicap est en cours. Des ateliers artistiques ont également été menés avec le centre hospitalier Sainte-Marie.

80 jeunes accueillis, à Rodez, le 31 mars

Dans le cadre du partenariat avec Sciences Po Toulouse et de la journée d’égalité des chances, 80 collégiens et lycées de l’académie seront accueillis au musée Soulages, le jeudi 31 mars. Outre la visite accompagnée du musée et des ateliers, les jeunes élèves seront invités à échanger avec les professionnels du musée, avant de participer à un début sur l’égalité des chances.

Le partenariat engagé sur trois ans prévoit plusieurs autres mesures telles que la participation à des actions de formation, comme les ateliers du diplôme de Sciences Po, l’accueil d’étudiants en stage, la participation au forum des métiers, ou la réalisation d’études, de recherches et de projets menés par Sciences Po Toulouse et ses étudiants. C’est aussi tout cela un musée vivant.

La loi pour l’égalité des chances du 31 mars 2006, instaure en France diverses mesures relatives à l’emploi et à l’éducation, proposées par le ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, Jean-Louis Borloo. À l’époque, elle a été annoncée comme réponse aux révoltes sociales de l’automne 2005 dans les banlieues françaises.

Joël Born
L'immobilier à Rodez

139000 €

Maison 5 chambres, Proche CC Géant Rodez. Avec un grand sous-sol avec une c[...]

255 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Agréable studio situé en co[...]

115000 €

Emplacement de premier choix. Coquette maison de ville au charme absolu. Sa[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir