Rodez-Guingamp : «Entrer dans l’histoire !»

  • Annie Cluzel, présidente du Raf, les joueuses, Manon Alard, Laurie Cance et Solène Barbance (présentes pour
la photo), et Sébastien Joseph, l’entraîneur
des Ruthénoises, peuvent compter sur le soutien du maire Christian Teyssèdre pour la réception de Guingamp demain en coupe.
    Annie Cluzel, présidente du Raf, les joueuses, Manon Alard, Laurie Cance et Solène Barbance (présentes pour la photo), et Sébastien Joseph, l’entraîneur des Ruthénoises, peuvent compter sur le soutien du maire Christian Teyssèdre pour la réception de Guingamp demain en coupe. Rui Dos Santos
Publié le , mis à jour

Christian Teyssèdre mise sur la qualification de Rodez demain face à Guingamp à domicile.

Si les filles ramènent la coupe, on donnera le nom de chacune d’entre elles à une rue de la ville ! Ou plutôt à un rond-point car cela a la forme d’un ballon de football».

Après avoir imaginé rebaptiser la «côte de Saint-Pierre» en «montée Alexandre Geniez » si l’Aveyronnais avait remporté l’étape du Tour de France dont l’arrivée était jugée à Bourran l’été dernier, Christian Teyssèdre a remis ça hier en fin de matinée au château de Vabre où il était invité par Annie Cluzel, la présidente de l’association Rodez Aveyron football.

Mais, avant que le cortège sang et or, de retour du Stade des Alpes à Grenoble le dimanche 15 mai, ne pénètre dans le piton, klaxons au vent, par le giratoire Flavie Lemaitre ou le Marine Haupais, il faudra déjà franchir l’obstacle Guingamp. En effet, après avoir éliminé Estrablin (9-1), LePuy (7-0) et Nîmes (2-0), chaque fois à l’extérieur, les Ruthénoises s’attaquent aux Bretonnes, pensionnaires aussi de division 1 demain à 15h30 au stade Paul-Lignon.

«C’est un événement !, a insisté le maire. Un match très important pour les joueuses, pour le club, pour la ville, pour le département. Elles ont besoin d’un soutien massif ; 3ou 4000 personnes, ce serait bien... Une équipe de sport collectif ruthénois pourrait disputer une demi-finale de la coupe de France pour la première fois». Dans son élan et son effervescence, l’édile en a oublié la demi-finale des garçons... du Raf au Vélodrome à Marseille.

Annonçant que lui et plusieurs autres élus seront présents demain dans les tribunes de Paul-Lignon, Christian Teyssèdre a mis hier l’accent sur «la volonté d’assurer la promotion du sport féminin». Il a ainsi lâché que «à partir de 2017, à chaque signature de convention avec les clubs, quelle que soit la discipline, je demanderai le développement du sport féminin».

Et d’oser ensuite la comparaison : «C’est comme quand les escrimeurs deviennent champions d’Europe, les gens ne se rendent pas compte du niveau des Rafettes». Se tournant alors vers Annie Cluzel et vers les trois joueuses présentes, il a revêtu sa tenue de «fidèle supporter» : «C’est un événement exceptionnel et vous avez là l’occasion d’écrire une page historique pour le club... Vous n’avez pas le choix !». Il a ainsi déjà coché la date du 17 avril pour un déplacement à Lyon ou Dijon. 

Rui Dos Santos
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?