Culture et Loisirs

En Aveyron, les fanfares ont le blues

  • Batterie Fanfare L’Elan Millavois- Nouvelle tenue- 11 Novembre 2014.
    Batterie Fanfare L’Elan Millavois- Nouvelle tenue- 11 Novembre 2014. Repro CP / Repro CP
  • Festival des Batteries Fanfares de l’Aveyron à Millau- 1994 (Participation= Batterie fanfare de Pont de Salars- Millau, Espalion, Rodez).
    Festival des Batteries Fanfares de l’Aveyron à Millau- 1994 (Participation= Batterie fanfare de Pont de Salars- Millau, Espalion, Rodez). Repro CP / Repro CP
  • Batterie Fanfare l’Elan Millavois 1972.
    Batterie Fanfare l’Elan Millavois 1972. Repro CP / Repro CP
  • Batterie fanfare l’Elan Millavois 1982.
    Batterie fanfare l’Elan Millavois 1982. Repro CP / Repro CP
  • Festival des Batteries Fanfares de l’Aveyron à Pont de Salars- Samedi 21 Juin 2014 (Participation= Batterie fanfare de Pont de Salars- Millau et Espalion).
    Festival des Batteries Fanfares de l’Aveyron à Pont de Salars- Samedi 21 Juin 2014 (Participation= Batterie fanfare de Pont de Salars- Millau et Espalion). Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Il ne reste plus aujourd’hui que trois batteries fanfares dans le département. Réunies en Amicale, elles entendent bien réagir.

Un mal étrange les ronge depuis quelques années, et leur récente assemblée générale, à Pont-de-Salars, n’a pu que le confirmer: les batteries fanfares ne font malheureusement plus recette. « Nous étions huit au lancement de l’amicale des batteries fanfare de l’Aveyron. Aujourd’hui il ne reste que l’Élan millavois, l’Écho de la vallée d’Espalion et le Réveil de Pont-de-Salars... pour un total d’une cinquantaine de musiciens ».

Tel est le triste constat dressé par Alain Cartayrade, président de la fanfare l’Élan millavois et de l’Amicale des batteries fanfares de l’Aveyron.

«Les copains se moquent de nous»

Les trois formations qui subsistent fédèrent en tous une cinquantaine de musiciens. Leur problème majeur est le manque de jeunes. «À partir de 16 ou 17 ans, les jeunes s’en vont. La tenue, marcher au pas, le garde à vous... ça choque un peu. Ils viennent nous voir en disant: “Tu sais les habits, tout ça, on défile dans les rues devant nos copains... ils se moquent de nous”».

Aujourd’hui les fanfares de Decazeville, Viviez et Villefranche-de-Rouergue ont fermé boutique et la formation de Rodez s’est transformée en fanfare de rue. «Le problème, c’est que l’École de musique nous a pris beaucoup de clients, tout comme les bandas)», reprend Alain Cartayrade. Les bandas, ou fanfares de rues, ne se produisent que dans des cadres festifs. Les batteries fanfares, elles, sont de sortie surtout pour les événements patriotiques (29-Mars, 8-Mai, etc.), même si elles ont longtemps animé les fêtes de village.

«Aujourd’hui, elles ne font plus appel à nous, regrette le président. Je ne pense pas que c’est un désamour des cuivres, mais plutôt un désamour de la rigueur et de la discipline», analyse-t-il.

Des opérations de recrutement

Forte de cet alarmant constat, l’Amicale des batteries fanfares de l’Aveyron ne compte pas rester les bras croisés: des opérations de recrutement sont prévues et les fanfares du département entendent rappeler à qui veut l’entendre que leurs portes sont grandes ouvertes. «Uniforme, instrument... chez nous, tout est gratuit et fourni. Nous prenons des gens qui ne connaissent pas du tout la musique».

L’Élan millavois a vu le jour en 1963, Alain Cartayrade en est le directeur depuis 1969. En terme de longévité, le maître en la matière est cependant Jean Steen, aux commandes de l’Écho de la vallée d’Espalion, âgé lui de... 92ans.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Pont-De-Salars

399000 €

Au coeur de la nature luxuriante, au calme et sans vis à vis, à 300 m du la[...]

190000 €

Au centre du village, belle maison en pierre de type 5/6 avec  jardin. Gran[...]

Toutes les annonces immobilières de Pont-De-Salars
Réagir