Fest’aing : l'Aveyron accueille le premier Salon des vins pétillants de France

  • Catherine Jouvin-Sénéjean, hédoniste, clarinettiste et journaliste, à l’origine de cette première à l’échelle nationale.
    Catherine Jouvin-Sénéjean, hédoniste, clarinettiste et journaliste, à l’origine de cette première à l’échelle nationale. OC
Publié le , mis à jour

À l’initiative d’Estaing Environnement présidée par Catherine Jouvin-Sénéjean, cette manifestation qui sera une première en France, aura lieu du 11 au 13 juin dans la cité médiévale.

Les 11, 12 et 13 juin prochains, le petit village d’Estaing, joyau médiéval, devrait connaître une certaine effervescence, annonce Catherine Jouvin-Sénéjean, présidente de l’association Estaing Environnement. Allusion à la réception du premier Salon des vins pétillants, un événement inédit en France 

«J’ai pensé au départ à un jumelage mais cela reste figé. J’ai vite imaginé ce salon qui permet de contribuer au développement touristique d’Estaing sous un angle non abordé, à travers le vin pétillant d’Estaing, en donnant un coup de chapeau aux vignerons qui effectuent un travail d’aventuriers car être vignerons ici, c’est une ambition», poursuit Catherine Jouvin-Sénéjean qui, journaliste de formation, a le sens de la formule. «Les bulles, ça fait voyager, c’est aussi un billet d’avion !» 

«C’est le Fest’aing qui invite les copains !»

Les amateurs de bulles sont donc attendus de pied ferme en juin à Estaing pour d’agréables moments de partage. «C’est le Fest’aing qui invite les copains !», lance en ce sens cette épicurienne. C’est bien connu, le vin rapproche et les bulles sont symbole de fêtes, avec de surcroît pour Estaing, l’espoir de décrocher d’ici deux ans le label «Vignobles et Découvertes».

Et de montrer que les coteaux de la vallée du Lot peuvent aussi se faire une place à l’ombre de la Champagne. «Je suis contre le snobisme et pour l’humanisme», conclut-elle. Histoire aussi de casser les idées reçues et offrir un éclairage sur tout ce qui pétille aujourd’hui, À l’instar de Carole Colin qui sera de la fête, à la tête d’un restaurant étoilé en Bourgogne ne proposant pas sur sa carte du champagne mais des crémants… 

Olivier Courtil
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Estaing

291 €

A Louer appartement 2 pièces situé au 3 ème étage d'un petit immeuble de 3 [...]

186000 €

Pavillon des années 80 construit sur une parcelle de 1300m2. La maison se [...]

Toutes les annonces immobilières de Estaing
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?